AP amène un joueur de tennis français à l’éducation et à la formation à Belém

Sa mission est d’améliorer la formation des athlètes à l’école de tennis AP, en plus de mettre en place le Tennis Performance Center, afin de favoriser le développement de la performance des athlètes du club. Un partenariat entre le club et l’une des plus grandes académies de haut niveau du pays, Tennis Route, a amené le joueur de tennis français Laurent Phillippe à Belém ce jeudi pour un entraînement et un entraînement avec l’équipe de l’Assemblée du Pará (AP).

Environ 300 étudiants sont actuellement inscrits aux cours de tennis de l’AP, selon le directeur sportif de l’Assemblée, Guido Quetto. Il souligne que le point de départ du joueur de tennis, qui est basé au Brésil et qui vient pour la deuxième fois dans la capitale Pará, est le même que l’école, et que la vie des jeunes joueurs de tennis change grâce au sport.

joueur de tennis français Laurent Philippe | ( La reproduction )

« C’est le résultat d’une grande collaboration entre l’Assemblée et l’Academia Tênis, une référence en méthodologie du tennis au Brésil, qui nous aide à fournir une norme pour les athlètes affiliés, n’est-ce pas ? Service, formation, possibilité d’échange. C’est techniquement un grand bond en avant, et pourquoi ne pas dire un énorme revirement, non seulement pour le tennis de l’Assemblée, mais aussi pour le tennis de l’État du Pará », a déclaré Guido.

AP s’associe à une académie de référence du tennis au Brésil

Un autre objectif final de ce travail est la construction d’une méthodologie propriétaire pour l’enseignement du sport dans l’AP, et de contribuer à la formation et à l’entraînement de haute performance dans l’État. « C’est un professionnel qui est une référence mondiale et qui accompagne mensuellement nos athlètes et forme nos enseignants pour que nous puissions suivre un projet plus large que souhaite l’Assemblée, à savoir le projet de formation olympique », anticipe-t-il.

| ( La reproduction )

Ce premier moment, après Guido, est le début d’une nouvelle phase du noyau sportif du club, et le projet de formation olympique, qui comprendra toutes les modalités proposées à l’Assemblée générale, est un pas de plus vers un développement encore plus efficace du le sport ne s’arrête pas. « Nous entraînons nos professionnels dans ces réunions et en même temps mettons en place des équipes de compétition, et déjà Laurent profite de ces athlètes et les observe. Il sera là tous les mois jusqu’à ce que nous mettions en œuvre cette méthodologie à 100 % », conclut-il.

Julienne Rose

"Défenseur indépendant d'Internet. Passionné de café extrême. Passionné de culture pop. Gourou de la cuisine générale."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.