Ciseaux 100 milliards de m². de gaz russe d’ici la fin de l’année

Par Harry Floudopoulos

L’Union européenne réduira les importations de gaz russe vers l’Europe de 100 milliards de mètres cubes d’ici la fin de l’année, comme l’ont récemment annoncé le vice-président de la Commission F. Timmermans et le commissaire à l’énergie K. Simpson.

C’est difficile mais possible si nous voulons évoluer vers une dépendance au gaz russe plus rapidement que par le passé, a déclaré M. Timmermans, ajoutant que les importations de gaz russe seront réduites d’environ 2/3. Environ 60 milliards de mètres cubes proviendront des importations de GNL, tandis que le reste de la réduction proviendra du biogaz, de l’hydrogène, des énergies renouvelables et des économies d’énergie.

Parallèlement, la Commission demandera aux États qui disposent d’espaces de stockage de payer 90 % de leurs entrepôts d’ici le début de la saison de chauffage 2022/2023.

Enfin, l’initiative des commissaires européens REPOWER apporte un soutien aux consommateurs et aux entreprises incapables de payer leurs factures d’électricité. Comme l’a dit le commissaire Simpson, la boîte à outils annoncée en octobre n’est plus suffisante et la Commission donne aux États membres la possibilité de réglementer les prix de l’énergie. Parallèlement, des consultations sont en cours sur un cadre temporaire de subventions aux entreprises pour faire face aux coûts élevés de l’énergie. Mme Simpson a également déclaré que les prix élevés du gaz naturel pourraient entraîner une taxe sur les bénéfices inattendus de certaines technologies de production d’électricité. Dans le même temps, les États membres peuvent utiliser les recettes provenant des polluants pour garantir le financement des subventions à la consommation.

Selon Mme Simpson, les États membres recevront des instructions détaillées et claires sur la manière de réglementer les prix de l’énergie pour les ménages et les entreprises.

Enfin, il convient de noter que selon le vice-président de la Commission, il n’est pas prévu au sein de la Commission d’émettre une obligation pour couvrir les dépenses énergétiques et de défense de l’Union.

A lire aussi :

* REPowerEU : plan de la Commission pour le découplage des combustibles fossiles russes

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.