COP27 : Santos Silva considère l’accord d’aide financière comme « une excellente nouvelle »

Le président de l’Assemblée de la République a qualifié ce dimanche d' »excellente nouvelle » l’accord conclu lors de la conférence de l’ONU sur le climat (COP27) sur le soutien financier aux pays les plus vulnérables.

Dans un post sur son compte officiel sur le réseau social Twitter, Augusto Santos Silva a en revanche souligné qu' »un engagement ferme » en faveur des énergies fossiles fait toujours défaut.

« Bien qu’il y ait encore un manque de détermination sur les calendriers et les objectifs d’abandon des combustibles fossiles, la COP27 a convenu d’un soutien financier aux pays les plus vulnérables au changement climatique. Et c’est une excellente nouvelle », écrit le président du parlement.

La COP27 s’est achevée aujourd’hui à Charm el-Cheikh avec l’adoption de deux textes principaux, une déclaration de clôture et une résolution sur l’indemnisation des dommages causés par le changement climatique aux pays vulnérables.

Pour la présidence égyptienne de la COP27, le bilan est positif, étant donné que les accords conclus répondent à l’objectif initial de faire de Charm el-Cheikh la « conférence de mise en œuvre », tandis que le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, se plaignait du manque d’ambition de la COP27 en termes de réduction émissions.

La résolution sur l’aide financière a été adoptée à l’unanimité en plénière, suivie d’un tonnerre d’applaudissements, à l’issue de la conférence annuelle de l’ONU sur le climat.

La résolution souligne le « besoin immédiat de ressources financières nouvelles, supplémentaires, prévisibles et adéquates pour aider les pays en développement qui sont particulièrement vulnérables » aux impacts « économiques et non économiques » du changement climatique.

L’une de ces modalités de financement possibles est la création d’un « fonds de secours pour les pertes et dommages », une demande des pays en développement. Cependant, les modalités de mise en œuvre du fonds devront encore être élaborées par un comité spécial, pour être approuvées lors de la prochaine COP28, fin 2023, aux Émirats arabes unis.

Le président français Emmanuel Macron a déjà annoncé son intention d’accueillir un sommet à Paris en 2023 pour mettre en œuvre ce « nouveau pacte financier » pour les pays vulnérables avant la prochaine réunion sur le climat à Dubaï.

La déclaration de clôture de la COP27, sur la réduction des émissions, souligne l’urgence de réductions immédiates, profondes, rapides et durables des émissions mondiales de gaz à effet de serre responsables du changement climatique.

En termes d’objectifs pour limiter le réchauffement, la déclaration finale de la COP27 a réaffirmé l’objectif de l’Accord de Paris de maintenir l’augmentation moyenne de la température en dessous de 2° Celsius au-dessus des niveaux préindustriels et a poursuivi les efforts pour limiter l’augmentation de la température à 1,5° Celsius.

La 27e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques a débuté le 6 novembre et s’est achevée aujourd’hui à Charm el-Cheikh, en Égypte, où 112 chefs d’État et de gouvernement se sont réunis.

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *