Coronavirus : 30% des cas sont des enfants

« La pandémie n’est pas encore maîtrisée. Les indicateurs sont élevés. Le vaccin NOVAVAX arrive ce mois-ci, et en avril, le vaccin SANOFI a été administré par la vice-ministre de la Santé Mina Gaga aux patients. Plus de 300 demandes de médicaments antiviraux ont été approuvées, nota-t-il.

Une centaine d’enfants sont soignés

Mme Papaevangelou a souligné que 88% des nouvelles admissions à l’hôpital sont avec la mutation Omicron et a également souligné que les cas actifs en Grèce sont d’environ 140 000. Il a ajouté que 30% des cas sont des enfants, alors que neuf enfants sur dix sont asymptomatiques – comme il l’a souligné, ajoutant que le nombre d’enfants de moins de 11 ans hospitalisés est stable. A cet âge, les enfants admis à l’hôpital ont entre 90 et 100 ans.

La vaccination des adolescents contribue de manière significative à la morbidité de cette tranche d’âge, a-t-il également dit, évoquant une stabilisation progressive de la propagation des cas.

Mme Papaevangelou a également évoqué la nouvelle étude Lytra-Tsiodra, selon laquelle la vaccination a évité 20 000 décès dans notre pays.

Concernant l’assouplissement des mesures, il a déclaré que les gens devraient se détendre, mais que toutes les données devraient être pesées afin de prendre des décisions. « On pense assouplir les mesures, mais il faudra un certain temps avant que la pensée ne soit mûre. Dans les prochaines semaines, les indicateurs durs vont baisser, mais la propagation est encore très importante et tout assouplissement lorsqu’il sera décidé concernera dans un premier temps les vaccinés.  » il a dit.

Le professeur Gikas Majorkinis, pour sa part, a souligné que la priorité pour assouplir les mesures est uniquement pour les vaccinés, afin de ne pas avoir à montrer de certificat, mais ils le verront tous bientôt.

« La désescalade dans le NSS se produira très probablement dans les semaines à venir », a déclaré Gikas Majorkinis, soulignant qu’aucune variante du virus n’est inoffensive pour les personnes âgées.

« Plus de 70% des décès touchent nos concitoyens non vaccinés de plus de 70 ans », a-t-il déclaré, ajoutant que « malheureusement, depuis un certain temps, la mortalité n’a pas diminué, non seulement dans notre pays, mais aussi dans d’autres pays ». .”

Philbert Favager

"Analyste. Pionnier du Web. Accro à la bière. Adepte des réseaux sociaux. Communicateur. Passionné de voyages au charme subtil."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.