Costas Gakis écrit de son propre chef « Selon Fantasy…

Mise en garde!Avant de sortir, contactez le théâtre de votre choix, car plusieurs représentations ont été reportées suite à des incidents.

À une époque de virus, de maladies et de « rhumes sociaux », j’ai pensé que c’était le bon moment pour créer un « antidote au rire » spécial basé sur le beau texte de Molière « Le patient imaginaire ». J’ai passé deux mois à travailler avec un groupe d’acteurs d’élite dirigé par Thanasis Chaltampasi, Nikos Orfanos et Maria Papafotiou et dès le premier jour de répétition j’ai senti que la dynamique de ce groupe et sa chimie magique pouvaient convenir à bien plus qu’un simple et typique  » M  » télécharger…
Les merveilleuses improvisations des acteurs et du musicien sur scène Costas Lolos m’ont fait ressentir l’urgence de créer une adaptation spartiate qui nous emmènerait, en plus de l’œuvre théâtrale de Molière, dans la vie aventureuse, cinématographique et émouvante de Molière lui-même. Louis XIV avec ses terrifiantes contradictions sociales mais aussi avec l’énorme épanouissement des arts autour du chic Château de Versailles.

LA PEINTURE IMAGINALE

Dans mon adaptation de la pièce, on suit les aventures de la famille Bezar, qui, persécutée par Louis et Paris, erre dans toute la France, interprétant une pièce écrite chemin faisant par l’actuel dramaturge encore inconnu Molière. Le jeune Molière, idéalement incarné par Alexandros Zouridakis, convainc le charismatique Fabrice Bezar (Thanassis Chaltabassis), sa femme Madeleine Bezar (Maria Papafotiou), leurs trois filles (Acheteur Arvanitis, Nateos Monas O) Papadopoulos), le compatriote aubergiste endiablé Sevalier (Nikos Orfanos) et le géant bienveillant – bravo au groupe Filip (Dimitris Kalantzis) pour avoir choisi sa nouvelle œuvre et y avoir incorporé toutes les choses émouvantes et gênantes qui se produisent pendant la tournée dans une errance « avec l’âge et la pluie » sur le chemin magique du parfum d’une époque théâtrale inoubliable.

A notre époque, à l’ère de la crise du coronavirus, en tant qu’artistes nous nous sommes souvent sentis comme la dernière roue du train, nous nous sommes sentis isolés et dévalorisés, presque traqués. Sur la base de cette pensée, et emportant dans mes bagages mon autre pièce jouée au Théâtre Alpha, « L’histoire d’un chien appelé fidèle », qui décrit la persécution des indigènes déracinés du Chili, j’ai établi un lien avec moi-même : que nous tous en vie nous sommes partie prenante d’une étrange chasse… Alors les comédiens de Molière, le groupe Bezar vivent aussi dans leur propre contexte cette étrange chasse du destin où chacun se demande souvent ce qui nous hante, qui nous hante, et de ces réflexions est née une performance d’acteurs hantés par le destin et Ludovico lui-même, qui deviennent chasseurs de leur propre destin, luttant à travers leurs pérégrinations pour le définir.

LA PEINTURE IMAGINALE

A travers la scène tournante on voit se succéder des scènes de l’oeuvre de Molière mais aussi des scènes des coulisses des acteurs, des différents paysages de France (Marseille, Grenoble, villages de la campagne française), les connaissances qu’ils ont dans leur parcours avec de grands comédiens et quelques badauds pas très sympathiques… L’adaptation que j’en ai faite est donc une juxtaposition d’images entre théâtre et vie, entre fantasme et humain, grassouillet et pieds nus, scintillant et boueux, entre rire et émotion, dans les lumières vives du premier plan et de l’ombre. et charmante coulisses d’une compagnie qui se bat, tombe amoureuse, éclate, fond en larmes, mais le donne toujours sur scène dans tous les villages et villes de France, dans les cabarets clandestins, dans les monastères templiers, dans les nuits tziganes, dans les catastrophes et les triomphes .

C’est de la chance et du bonheur pour un créateur de travailler avec une telle entreprise et j’en suis très reconnaissant à tout le monde ! Cette gratitude, bien sûr, commence et se termine avec Nikos Orfanos, qui, en tant que directeur artistique de Depethe Roumelis, a soigné tous les détails de cette collaboration pour qu’elle ne puisse être qualifiée que de magique. C’est aussi extrêmement important le soutien que nous avons reçu à tous les niveaux de la population de DIPETHE, mais aussi personnellement du maire de Lamia, M. Karaiskos. Donc « avec l’âge et la pluie », notre spectacle est une création depuis le début, une nouvelle version de « Patient Imaginaire » qui maintient l’œuvre originale en vie parallèlement à travers le spectre de la vie et de l’œuvre de Molière jusqu’au dernier souffle de l’auteur de si près associé à un travail particulier…

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.