Crise en Ukraine : ce qui suit après les pourparlers de Blinken

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a déclaré que les États-Unis répondraient par écrit la semaine prochaine à une série de propositions de sécurité soumises par la Russie en décembre, y compris une demande d’exclusion de l’Ukraine de l’adhésion à l’OTAN, selon Reuters. Un rejet formel des propositions américaines pourrait donner à la Russie le prétexte d’une réponse militaire à la menace.

Tatiana Stanovaya, chef du bureau d’analyse politique R. Politik, a déclaré que Moscou avait besoin d’une réponse écrite des États-Unis « comme preuve solide de son refus de donner à la Russie des garanties de sécurité. C’est, bien sûr, en partie un piège, car un tel écrit la réponse sera utilisée pour dévaluer la position de négociation des États-Unis. »

Blinken et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont déclaré qu’ils avaient convenu de poursuivre les pourparlers après que les États-Unis aient soumis leur réponse écrite, laissant ouverte la possibilité d’une rencontre entre les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine.

Mobilité militaire russe

La Russie a environ 100 000 soldats à la frontière ukrainienne en novembre, mais Moscou insiste sur le fait qu’elle n’a pas l’intention d’envahir le pays. La semaine dernière, la Russie a transporté des troupes et du matériel à des milliers de kilomètres de son territoire vers la Biélorussie pour participer à ce qu’elle a appelé des « exercices conjoints » jusqu’au 20 février. Maintenant que la Biélorussie borde l’Ukraine, elle ouvre un nouveau front à une éventuelle attaque russe et garantit que des pourparlers diplomatiques auront lieu dans les semaines à venir au milieu d’une démonstration continue de la puissance militaire russe.

Appeler la Russie à reconnaître « l’indépendance » de l’est de l’Ukraine

Le parlement russe devrait discuter la semaine prochaine d’une idée qui appellerait Poutine à reconnaître deux régions sécessionnistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine en tant qu’États indépendants. Ce serait une escalade majeure qui « enterrerait » les efforts diplomatiques et pourrait servir de prétexte légal à Poutine pour envoyer des troupes pour « protéger » les Russes de l’Ukraine. Officiellement, le Kremlin s’est jusqu’à présent montré calme face à la proposition parlementaire, mais cette proposition ajoute aux options disponibles de Poutine et laisse l’Occident deviner ses véritables intentions. La situation reste tendue dans et autour des régions séparatistes, où les États-Unis ont déclaré que la Russie complotait des provocations pour créer un prétexte à l’invasion. La Russie, pour sa part, a accusé l’Ukraine de comploter pour reprendre de force la région, ce qu’elle nie.

Diplomatie européenne et turque

Les États-Unis et leurs alliés se sont réunis pour s’unir à la suite des troubles à Kiev par Joe Biden, qui a déclaré qu’une invasion de l’Ukraine serait un désastre pour Moscou, mais qu’une « invasion mineure » pourrait conduire à une « lutte » entre alliés occidentaux sur la façon de répondre. Les ministres des Affaires étrangères de la France et de l’Allemagne devraient se rendre dans l’est de l’Ukraine dans une nouvelle manifestation de solidarité avec Kiev. Le président français Emmanuel Macron a déclaré que l’Union européenne, largement mise à l’écart dans la crise, devrait ouvrir sa propre voie diplomatique avec Moscou. Le président turc Tayyip Erdogan, pour sa part, dit vouloir réunir les présidents ukrainien et russe et prévoit de se rendre en Ukraine début février. Cependant, la Russie dit vouloir agir rapidement et n’est pas prête à laisser les pourparlers s’éterniser indéfiniment.

A lire aussi :

* Faits saillants de la réunion Lavrov-Blinken

* Lavrov: Les pourparlers avec les États-Unis sur les garanties de sécurité se poursuivent – réponse attendue la semaine prochaine

* fourmi. Blinken : Nous ne revenons pas à la politique de la « porte ouverte » de l’OTAN

* Les États baltes envoient des missiles antichars et antiaériens à l’Ukraine

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.