Des migrants travaillant depuis l’Espagne sont arrêtés en France – International

Seize intermédiaires ont été condamnés et arrêtés en France pour avoir aidé des migrants à traverser la frontière franco-espagnole à travers les Pyrénées, a rapporté lundi le ministère public AFP (10).

Depuis septembre 2021, 12 procès ont été menés contre des personnes transportant « principalement des Algériens et quelques Marocains », indique Christophe Amunzateguy, procureur de Saint-Gaudens (sud).

Pour « entre 200 et 300 euros en moyenne », les intermédiaires, également algériens et résidant pour la plupart sur le territoire espagnol, ont amené les migrants de la ville de Lleida, en Catalogne (nord-est de l’Espagne) à Toulouse, dans le sud de la France.

Mais avec le renforcement des contrôles autour d’Hendaye (sud-ouest de la France) et de Perpignan (sud), les deux principaux axes routiers entre la France et l’Espagne, la Police aux frontières française (PAF) a découvert une « faiblesse » à Pont-du-Roy, un passage moins fréquenté.

Les premières arrestations ont révélé que ces intermédiaires utilisaient leurs véhicules personnels, transportant généralement trois ou quatre personnes, dont des femmes et des enfants, vers Toulouse.

Cela a été organisé « à travers les réseaux sociaux, qui ont indiqué une place à Lleida où ils pourraient trouver des gens pour les emmener [para a Frana]soit par des proches, qui connaissaient les intermédiaires », a expliqué le procureur, précisant qu' »il ne s’agit pas d’un réseau structuré ».

La plupart des détenus ont été condamnés à quatre à huit mois de prison, certains à 12 mois, leurs véhicules ont été saisis et leur entrée sur le territoire français a été interdite.

« Ce sont des peines très sévères », a admis le magistrat.

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.