Élections en France. L’écart entre Macron et Le Pen se creuse [SONDA¯] † nouvelles du monde

Lors du premier tour des élections présidentielles en France, qui s’est déroulé le lundi 11 avril, Emmanuel Macron a recueilli le plus de voix. 27,8% des électeurs ont voté pour le président sortant. Désormais, le 24 avril, il se battra pour rester au pouvoir avec l’extrême droite Marine Le Pen, dont le soutien – selon le dernier sondage – s’amenuise.

voir la vidéo
Qu’est-ce que cela signifierait pour l’UE de gagner Marine Le Pen à l’élection présidentielle ? Prof. Belka : Ce serait au détriment de l’Europe

Plus d’informations sur le monde et le pays peuvent être trouvées sur la page d’accueil de Gazeta.pl.

Élections en France. L’écart entre Macron et Le Pen se creuse

Emmanuel Macron conforte sa position. L’avantage a augmenté par rapport aux offres précédentes. Selon le dernier sondage Ipsos de mardi 19 avril, le président candidat à la réélection compte 56,5 %. soutien – états fm en référence au PAP. C’est un demi-point de pourcentage de plus que vendredi (15/04) et 3,5 points de plus qu’avant le vote du premier tour (08/04).

Selon Opinionway, Macron pourrait obtenir 56 %. votes, soit deux points de pourcentage de plus que vendredi. Et selon un sondage réalisé les 11 et 12 avril par l’Institut de recherche sur l’opinion publique IFOP pour les médias français, Emmanuel Macron obtiendrait 52,5 % des voix au second tour, soit une augmentation de 4 points de pourcentage par rapport à la dernière enquête Ipsos.

Il convient de rappeler que les candidats se préparent pour le débat présidentiel de mercredi, qui pourrait affecter la finale et le résultat des élections. En 2017, Marine Le Pen, qui affrontait Macron, avait dû faire face à une défaite. Cette fois, Le Pen assure qu’il prépare le débat d’une manière très différente de ce qu’il était il y a cinq ans. Plus à ce sujet dans le matériel:

Débat présidentiel en France. Le Pen obtiendra-t-il une revanche contre Macron ?

Marine Le Pen a-t-elle une chance de revanche ?

Le débat Macron-Le Pen de 2017 est considéré par les commentateurs comme l’une des élections les plus brutales de l’histoire de la France. La représentante de l’extrême droite a par la suite été accusée de populisme et d’opposition de ridiculiser le mariage de sa rivale. Marine Le Pen a alors dû accepter la défaite. A-t-il une chance d’avoir une revanche ? Les médias ont récemment diffusé des nouvelles qui fonctionnent contre elle.

Le Pen accusé d’avoir détourné de l’argent du Parlement européen

Le candidat était accusé, entre autres, de malversations financières. Le parquet de Paris a confirmé Dimanche (17.04) qu’il analyse le rapport de l’Office européen de lutte antifraude OLAF. Comme l’a écrit le portail d’investigation Mediapart samedi (16/04), un rapport de l’OLAF montre que Le Pen aurait détourné 136 993,99 € de l’argent public qu’elle a reçu du Parlement européen lorsqu’elle était la dernière députée européenne. Fait intéressant, ce n’est pas la première fois que Le Pen est accusé de « détournement de fonds publics ». Sur la base du premier rapport de l’OLAF, le Parlement européen a demandé un remboursement de 339 000 PLN en 2016. euros des fonds européens.

Marine Le PenMarine Le Pen en difficulté ? Rapports de détournement de fonds de l’UE

De plus, Marine Le Pen a passé des années à prêcher des opinions pro-russes sans équivoque, ce qu’elle a eu du mal ces derniers temps à ne pas rappeler au public. Pour la campagne en cours, elle a tenté de gagner l’électorat avec des flyers posant pour une photo avec Vladimir Poutine. Après l’agression russe contre l’Ukraine, ils ont été rapidement retirés.

Les contacts de Le Pen avec Poutine ont également été rappelés par un incident lors d’une conférence de presse la semaine dernière, lorsqu’une des militantes a soulevé son cœur au-dessus de sa tête avec une empreinte de Le Pen et Poutine de 2017. La sécurité a immédiatement réagi. Elle jeta la femme au sol et la traîna hors de la pièce.

De plus, la représentante de l’extrême droite n’a pas hésité à dire que « la Crimée est russe » après avoir été interrogée sur cette question. – La Crimée a fait partie de l’Ukraine pendant 26 ans et était également russe. Les citoyens voulaient qu’il revienne en Russie, voila, a-t-elle noté dans une interview à la BFMTV française mercredi 13 avril, sans cacher son amusement. Elle a déclaré qu’elle ne savait pas pourquoi elle n’avait pas été autorisée à entrer en Ukraine. – Que puis-je vous dire, je ne vais pas à Kiev. À moins qu’ils ne lèvent cette interdiction pour moi si je suis élu. Cela aurait certainement du sens – disait à l’époque la souriante Marine Le Pen.

Emmanuel MacronMacron : Je n’ai pas parlé à Poutine depuis que le massacre de Bucza a été révélé

Aidez l’Ukraine, rejoignez la collecte de fonds. Vous déposez de l’argent sur le site pcpm.org.pl/ukraina.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.