FAZ : l’attitude de Macron vis-à-vis de la Russie se rapproche de celle de la Pologne

L’attitude du président français Emmanuel Macron à l’égard de la Russie se rapproche de la position de la Pologne et ouvre la voie à une position commune de l’Union européenne, a rapporté lundi le quotidien allemand « Frankfurter Allgemeine Zeitung ». On entend de Paris qu’il ne faut pas succomber à Poutine, note le journal.

Après la dernière heure et quarante minutes d’un appel téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, Macron ne se fait plus d’illusions sur l’étendue de nouvelles négociations, écrit le quotidien.

Macron a envoyé à Poutine un message très clair : Moscou doit s’attendre à une « réponse forte, coordonnée et unie » en cas d’offensive militaire sur le territoire souverain de l’Ukraine

– ajoute « FAZ ». Il note que le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié Macron pour son « engagement personnel ».

Paris impose des « sanctions sévères »

L’Elysée parle de « sanctions économiques sévères » en préparation en cas d’attaque russe contre l’Ukraine, mais évoque aussi ouvertement la possibilité d’une révision de l’Acte fondateur OTAN-Russie de 1997, rapporte le quotidien allemand. La Pologne tente de changer son approche de ce document, car elle souligne que l’occupation de la Crimée en est une violation manifeste, note FAZ.

Jusqu’à présent, Paris et Berlin ont toujours évité de traiter de ce traité international, note le journal. Il ajoute que lors de la dernière réunion du Triangle de Weimar à Berlin, une nouvelle position a été élaborée avec la participation du président polonais.

Le président Macron a confirmé « l’adéquation parfaite entre les positions française et allemande » après l’appel téléphonique de samedi avec le chancelier allemand Olaf Scholz. Paris s’attend également à ce que la visite de la chancelière à Moscou mardi envoie à Poutine des « signaux plus clairs » qu’auparavant, ajoute le « FAZ ».

La France et l’OTAN

Comme le souligne Paris, des travaux sont en cours pour déployer des systèmes de missiles et des troupes et équipements lourds de l’OTAN sur le flanc est si la Russie viole la souveraineté de l’Ukraine, rapporte le FAZ. Ces plans vont bien au-delà de l’extension de la « présence avancée renforcée » en Roumanie et en Bulgarie, comme discuté à l’OTAN. La France s’est déjà engagée à en envoyer près de 1 000. soldats.

En 2014-2020, la France a fourni le plus d’armes à l’Ukraine (d’une valeur de 1,631 milliard d’euros), devant la Pologne (657,5 millions d’euros). En 2021, le Royaume-Uni a dépassé la France en tant que principal fournisseur européen d’armes à l’Ukraine, selon les rapports annuels de l’UE sur les exportations d’équipements et de technologies militaires.

ah/PAP

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.