Festival du film accessible présente des films pour les enfants ayant une déficience visuelle, auditive et intellectuelle à Natal | grand fleuve du nord

L’initiative est née il y a huit ans à Rio Grande do Sul, sous le nom de Accessible Film Festival, conçu par l’entrepreneur et musicien Sidnei Schames, Sid.

L’idée de créer des éditions destinées aux enfants est venue de son fils, David, en 2015, alors qu’il avait huit ans. Dans l’une des représentations, il n’a pas pu entrer au cinéma, car il n’avait pas l’âge requis.

« Mon père a créé un Festival accessible pour les autres ; mais ce n’est pas accessible pour moi », a-t-il déploré. Peu de temps après, il a transformé l’indignation en un projet destiné aux enfants et a donné l’idée à son père.

Le nouveau projet a été lancé en 2017 et en 2022 il a quitté les frontières du Rio Grande do Sul pour gagner le terrain, incarné par l’atelier « Educadores + Inclusivos », destiné aux éducateurs des écoles publiques et privées au service de l’inclusion éducative.

Début juin, le Accessible Kids Film Festival a eu lieu à São Paulo, dans le club « A Hebraica » et dans deux unités CEU. En plus de São Paulo et Natal, le projet se déroulera cette année à Brasilia et Campo Grande (dates non encore définies).

Au Natal, le projet est soutenu par un groupe fondé par le professeur Jefferson Fernandes, directeur du Centre d’éducation de l’Université fédérale du Rio Grande do Norte (UFRN) et chercheur dans le domaine de l’accessibilité culturelle.

« Nous nous sommes souvent rencontrés à distance pour coordonner tous les détails de la production de l’événement. Le professeur Jefferson a joué un rôle déterminant dans la réunion et la coordination de l’équipe Natal, qui comprend des entités, des départements, des écoles et des universités pour amplifier l’action », a déclaré Schames.

Selon Schames, le festival du film Accessible Kids dans la capitale Rio Grande do Norte sera programmé à l’auditorium Pedro Silveira e Sá Leitão, sur le campus central de l’Institut fédéral de Rio Grande do Norte.

L’atelier pour les éducateurs aura lieu le lundi 8 août, de 9h à 15h.

Les 9 et 10, il y aura deux séances par jour, à 8h et 14h, avec le film Maléfique, projeté avec trois technologies d’accessibilité, audiodescription, Libra et sous-titres descriptifs. L’entrée est gratuite, mais l’inscription est obligatoire par e-mail contato@maiscrianca.org.br.

Le « Accessible Kids Film Festival – au service de l’inclusion scolaire » est soutenu à l’échelle nationale par Bem Promotora, Som da Luz, Total Seguros et le Sénat fédéral. Au Natal, il bénéficie également du soutien du Centre d’éducation de l’Université fédérale de Rio Grande do Norte (UFRN), de l’Institut fédéral d’éducation, de science et de technologie de Rio Grande do Norte (IFRN), d’Urbano Cine, du Département municipal de Éducation (PME), Mairie de Natal, Ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports et des Loisirs – SEEC do Rio Grande do Norte et OSC Mundo Melhor.

Dans sa version adultes et enfants, le Festival du film accessible a été regardé par environ 17 000 personnes dans 35 villes.

L’édition jeunesse propose en différentiel l’adaptation de films pour enfants, mais qui ont du succès auprès de toute la famille.

Selon Schames, les films ont des descriptions audio des scènes pour ceux qui ne peuvent pas voir, une fenêtre Balance pour ceux qui ne peuvent pas entendre et des sous-titres descriptifs pour ceux qui ne connaissent pas la Balance.

« Pour accéder aux écrans de cinéma avec toute l’accessibilité nécessaire, tout est enregistré en studio. Il faut de la technologie et beaucoup de sensibilité », dit-il.

« Nous sommes tous différents, mais nous pouvons partager le même cinéma. Dans les séances il y a le père malvoyant, avec le fils qui peut voir ; la fille malentendante avec la mère écoutante, les enfants avec une déficience intellectuelle ou intellectuelle. Et tout le monde s’amuse ensemble au cinéma.

David, aujourd’hui âgé de 15 ans, explique que le festival a été créé pour que tout le monde soit égal. « Pas la même chose dans le sens des mêmes propriétés, mais les mêmes droits et possibilités. C’est un moment d’inclusion pour tout le monde, personnes avec et sans handicap, de voir le film », souligne-t-il.

Regardez les vidéos les plus vues sur g1 RN

Madeline Favre

"Maven du bacon indépendant. Étudiant. Fan extrême de la culture pop. Joueur amateur. Organisateur. Praticien de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.