Forces armées : un bilan qualitatif et quantitatif de 2021

Enikos.gr présente à partir d’aujourd’hui, en quatre parties, un rapport détaillé sur le travail des forces armées en 2021, la diplomatie militaire, les exercices et l’équipement. Aujourd’hui la deuxième partie.

Par Christos Mazanitis

Un événement d’une importance particulière et révélateur d’une « extraversion » générale et d’un intérêt pour le « devenir » régional, de la part des forces armées grecques en 2021, a été la formation de la Force hellénique saoudienne et le déploiement d’un renfort aérien à grande échelle. et les défenses antimissiles de l’Arabie saoudite dans le cadre du concept international intégré de défense aérienne et antimissile (concept IAMD).

En matière de co-formation et de coopération, il y a eu un véritable orgasme avec des activités nombreuses, intensives et extrêmement exigeantes, avec des dizaines de co-formations et exercices bilatéraux et multilatéraux menés par les armées sous la coordination du GEETHA en 2021. participation de la France , les exercices bilatéraux THRACIAN COOPERATION-21 et ALEXANDER THE GREAT-21 entre la Grèce et les États-Unis à Evros et Magnesia respectivement, l’exercice multinational d’opérations spéciales ORION 21 avec la participation des forces américaines, d’Israël, de Chypre et de la Serbie, l’exercice bilatéral FALCON EYE 1 et 2 entraînements conjoints avec l’Arabie saoudite (pour la première fois des forces saoudiennes en Grèce et grecques en Arabie saoudite) le célèbre exercice multinational (et désormais interdisciplinaire) INIOKHAS-21 l’exercice national interdisciplinaire de cyberdéfense PANOPTIS, le n Exercice MEDUSA avec l’Égypte et la participation des Émirats arabes unis et de Chypre, ainsi que la quadruple initiative EUNOMIA tatif en Méditerranée orientale avec la participation de troupes françaises, italiennes et chypriotes.

Dans le domaine de la diplomatie militaire, où, comme cela est devenu plus qu’évident en 2020 et 2021, la direction du GEETHA attache une grande importance, un vaste réseau d’activités internationales, de collaborations, de synergies et de contacts a été conçu, planifié et mis en œuvre tout au long de l’année. réalisée à haut niveau. L’organisation et le déroulement sans faille de la réunion annuelle du Comité militaire de l’OTAN à Athènes en septembre dernier (la première en Grèce), les visites officielles du chef d’état-major général le général Konstantinos Floros aux Émirats arabes unis, en Égypte (une fois) à Alexandrie et une au  » 3 juillet » base navale de Gargoub pour l’inauguration), en Arabie saoudite, en France, en Jordanie, où le roi Abdallah II ben Al Hussein a accordé une audition honorifique extraordinaire au chef d’état-major général, en Roumanie et en Serbie, ainsi que le visite officielle à l’état-major général des forces armées des Émirats arabes unis, au Rwanda, en Égypte à deux reprises, au président du Comité militaire de l’OTAN et au commandant suprême allié pour la transformation, ainsi qu’à l’Arabie saoudite à l’occasion de la Journée des visiteurs distingués pratiquer « Falcon Eye-1 ». Le chef des forces armées d’Arabie saoudite était dans notre pays pour la deuxième fois en 2021 pour l’exposition internationale DEFEA 2021, où il a eu l’occasion de tenir une autre réunion avec le chef d’état-major général.

Cependant, des rencontres hautement symboliques ont également eu lieu avec le conseiller pour les affaires stratégiques et internationales de Stephen Convington, le commandant suprême allié de l’OTAN en Europe (SACEUR), et à deux reprises avec le président et directeur exécutif de l’Institut juif pour la sécurité nationale (JINSA) Michael Makovksy dans la seconde en auquel une délégation de membres de l’Institut a également participé. Toujours en 2021, deux réunions ont eu lieu avec le président de l’Union interparlementaire mondiale de l’hellénisme, le sénateur d’État expatrié de l’État de Rhode Island, M. Leonidas Raptakis, tandis que l’une d’elles a réuni les sénateurs expatriés des États du Wyoming. et Californie, respectivement M. Stephen Pappas et M. Andreas Borgeas, ainsi que le président de l’American Hellenic Institute (AHI), M. Nick Larigakis.

Il convient également de mentionner l’établissement des rythmes rapides des camions en près d’un an et demi et l’inauguration du Centre d’excellence pour la défense antiaérienne et antimissile unifiée en Crète et son accréditation en tant que 27e Centre d’excellence de l’OTAN, le deuxième basé en Grèce après le Naval Prevention Training Center (KENAP) il y a 14 ans, l’organisation de la 7e unité de formation spécialisée en normalisation de l’OTAN au KENAP, ainsi que la réalisation du Salon international de la défense et de la sécurité DEFEA 2021 au Athens Metropolitan Expo Exhibition Center à naissain.

Mais surtout, la mise à niveau de tous les domaines de la coopération militaire gréco-américaine s’est démarquée après la signature du nouvel accord de coopération en matière de défense mutuelle avec les États-Unis (MDCA), ainsi que l’arrangement de mise en œuvre par le chef d’état-major général et les États-Unis. . Ambassadeur en Grèce, M. Pyatt, qui a eu lieu à GEETHA. L’amélioration des relations militaires bilatérales avec les États-Unis s’est également fait sentir en 2021, avec la tenue de nombreux entraînements et exercices conjoints entre les forces armées des deux pays, l’utilisation par les États-Unis du port d’Alexandroupolis comme porte d’entrée vers l’Europe, ainsi que ainsi que l’accueil de troupes américaines en Grèce pour ensuite participer à des exercices et à des entraînements conjoints en Europe. Dans le cadre du renforcement des relations militaires bilatérales de notre pays avec les États-Unis, les entretiens du chef d’état-major général avec son homologue américain en marge du sommet du Comité militaire de l’OTAN, avec le commandant en chef américain de l’US-Europe-Africa Le général des forces armées Christ Cavoli ainsi que le commandant correspondant de l’armée de l’air, le général Jeffrey L. Harrigian.

Par ailleurs, en décembre 2021, suite à la visite du chef d’état-major général en France en novembre 2021, où ils se sont mis d’accord avec leur homologue le général Thierry Burkhard pour faire avancer rapidement leur coopération, le premier cycle de pourparlers entre les délégations militaires grecque et française a eu lieu. . Stratégie et politique de l’état-major général et de l’état-major des armées, dans le cadre de la spécialisation de l’accord entre les deux pays pour l’établissement d’un partenariat stratégique dans le domaine de la défense et de la sécurité, posant les bases de la signature de son accord militaire programme de coopération avec France 2022.

** Demain la troisième partie du rapport des travaux des armées avec la mise en place de la faculté, la mise en place d’une nouvelle direction spatiale à GEETHA et l’armement

Forces armées : un bilan qualitatif et quantitatif de 2021 – Partie A.

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.