France. La victoire de la gauche stopperait la réforme, selon l’ancienne ministre Elisabeth Moreno

« Je pense que les Français feront à nouveau confiance à Emmanuel Macron et lui donneront une majorité qui lui permettra de faire les réformes nécessaires. Non pour un autre mandat », a déclaré Elisabeth Moreno, ancienne ministre de l’égalité en France, dans un entretien à l’Agência Lusa.

Ce Cap-Verdien français a quitté le gouvernement il y a un mois environ et est désormais candidat du parti d’Emmanuel Macron dans la 9e circonscription des Français de l’étranger, qui comprend 16 pays africains, dont le Cap-Vert et la Guinée-Bissau.

En fait, Moreno espère que le parti obtiendra la majorité absolue, car une cohabitation, dans laquelle la gauche deviendrait le gouvernement, serait un « blocage terrible » pour la France et pour le programme d’Emmanuel Macron.

« J’espère qu’il y aura une majorité absolue. Parce que nous vivons ensemble aujourd’hui, à un moment où tant de réformes importantes doivent être mises en œuvre, à un moment où tant de décisions doivent être prises dans le pays, mais aussi en Europe, la pays devrait se trouver dans une terrible situation de bouclage », a déclaré.

Contrairement aux circonscriptions nationales, dont le premier tour a lieu dimanche, Elisabeth Moreno a déjà passé le second tour des élections législatives car les Français hors du pays sont plus nombreux à voter.

Ce candidat de la coalition centriste ‘Ensemble !’, qui comprend également le parti de Macron et trois autres partis centristes, affrontera Karim Ben Cheikh, le candidat de la coalition Nova União Popular Ecologist e Social (Nupes).

Karim Ben Cheikh était même le candidat le plus élu au premier tour, mais Elisabeth Moreno est également confiante dans son élection.

« Je peux gagner le second tour pour de nombreuses raisons. Dès le départ, il y avait 22 candidats au premier tour, dont au moins six se disant majoritaires. .

Quant à son adversaire d’extrême gauche, Moreno le considère comme « des idées dangereuses ».

« Le candidat du Nupes est d’extrême gauche et défend des idées dangereuses comme la fiscalité universelle, la double imposition, alors que tous les habitants de cette circonscription ne sont pas riches. Proposer la gratuité scolaire est irréaliste et beaucoup de propositions sont complètement démagogiques », a-t-il accusé. †

Pour cette circonscription, qui comprend aussi des pays où vivent de nombreux Français, comme le Maroc ou le Sénégal, Elisabeth Moreno promet des améliorations dans le secteur de la santé, dans l’école française à payer en fonction des ressources économiques de chacun d’eux et de meilleurs services consulaires.

Après la victoire d’Emmanuel Macron au second tour sur la candidate d’extrême droite Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle d’avril, les élections législatives détermineront la composition du prochain parlement.

Les premier et second tours des élections législatives sont prévus respectivement les 12 et 19 juin.


 

Philbert Favager

"Analyste. Pionnier du Web. Accro à la bière. Adepte des réseaux sociaux. Communicateur. Passionné de voyages au charme subtil."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.