France : Le tableau oublié de 1520 vendu aux enchères pour 2,8 millions d’euros

Oublié depuis des années dans un appartement toulousain panneauimage d’un ange, vendu aujourd’hui, vendredi, à enchères pour 2,8 millions d’eurosà la grande surprise des propriétaires.

Le projet qui attribué au peintre allemand Bernhard Strigel (1460-1528), réalisé en 1520. Il se trouvait parmi une pile d’autres tableaux, sur un lit, dans une des pièces de la maison, explique Pauline Marenz de la maison de ventes Artpaugée.

L’été dernier, dans le cadre d’une liste de projets commandés par une compagnie d’assurances, les propriétaires ont demandé une estimation du tableau. « Quand je l’ai vu, était en excellent état pendant cinq siècles† « Nous l’avons donné à notre critique d’art qui l’a certifié », a déclaré Marenz.

L’acquéreur est-il le musée du Louvre d’Abu Dhabi que son partenaire a récemment acheté ? « L’acheteur n’a pas voulu être identifié, c’est une institution »Marenz a répondu brièvement.

Les deux tableaux, représentés chacun par un ange, sont apparemment… les deux parties latérales d’un retabledont la partie centrale est ignorée.

L’estimation initiale pour « Ange à l’encens, à la tunique jaune » était de 600 à 800 000 euros.

La famille qui possédait le tableau depuis de nombreuses générations l’appelait « Ange gardien de la famille ». Ils savaient que cela avait une certaine valeur, mais ils ne soupçonnaient même pas que c’était si génial.

Ce tableau est apparu pour la première fois en France en 1816, lorsqu’il a été séparé de son partenaire. Bernhard Strigel était le portrait de l’empereur Maximilien AD (1459-1519).

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.