France: Macron insiste sur le fait qu’il veut « embêter » ceux qui n’ont pas été vaccinés

la défier tempête politique provoqué par le président de la France, Emmanuel Macronil fait remarquer que signifie « absolument » les déclarations qu’il a faites à leur sujet mardi non vacciné Ce qu’il veut « Pour les embêter, leur compliquer la vie »et reproche à certains d’entre eux de faire de « leur liberté, qui devient irresponsabilité, un slogan ».

Pendant conférence de presse aujourd’hui, vendredi, à l’Elysée, en compagnie du président de la Commission européenne, Ursule van der Layen, Macron a souligné qu’il était de sa responsabilité de tirer la sonnette d’alarme sur la menace posée par la variante Omicron.

« On peut s’indigner du langage familier, ce que je veux dire absolument », a déclaré le président français.

Il a ajouté: « Je suis indigné de la situation dans laquelle nous nous trouvons, la vraie fissure dans le pays est là, quand certains font de leur liberté, qui devient de l’irresponsabilité, un slogan. »

« Et je ne peux pas laisser fleurir dans notre pays des discussions du type ‘ne les traitons pas à cause de leurs choix' ». .

En résumé, le président français a déclaré que « sa stratégie est simple : vaccination, vaccination, vaccination » et a souligné que l’imposition de restrictions aux personnes non vaccinées est une tendance européenne.

« Je le dis avec beaucoup de détermination et d’emphase : nous devons le faire pour tous nos compatriotes qui font des efforts et qui ont été vaccinés et qui sont infectés par l’irresponsabilité de certains autres, qui est parfois un choix conscient », a-t-il déclaré.

« Et nous devons faire de même pour nos compatriotes, qui se livrent parfois à des visions obscurantistes, à des visions de la peur : ils ne se protègent pas quand la science, la recherche et la suprématie technologique et productive européenne le leur permettent », a-t-il déclaré.

« Il est de ma responsabilité de tirer la sonnette d’alarme, je l’ai fait cette semaine pour que les choses puissent avancer plus vite », a-t-il déclaré.

À l’appui des déclarations du président de la France, h Ursula von der Leyen déclaré:

« Le certificat de vaccination est un outil de protection des personnes vaccinées […] « Ce débat sur la responsabilité et la liberté est très important dans notre société en temps de pandémie. »

Emmanuel Macron avait déclaré mardi : « J’ai vraiment envie d’embêter les non-vaccinés, de leur compliquer la vie. Et j’irai jusqu’au bout. C’est la stratégie. » Ses déclarations ont attiré tempête politique au moment où l’Assemblée nationale française débattait d’un projet de loi visant à transformer un certificat de santé en certificat de vaccination.

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.