France. Un député reçoit un avertissement après le salut nazi à l’Assemblée nationale | Monde

Rémy Rebeyrotte, qui a prononcé le 12 juillet un salut nazi à l’Assemblée nationale française pour provoquer un parlementaire du parti d’extrême droite RN (Rassemblement national), a reçu un avertissement. L’information a été publiée ce lundi (25) par la présidence de la maison.

Le parti décidera également lundi si Rebeyrotte doit faire l’objet de nouvelles sanctions. Selon la version du député français, lors d’un vote sur la loi sur le passeport santé, qui s’est soldé par la défaite de l’aile au pouvoir, un député du RN s’est levé et a rendu un salut nazi en dehors de la plénière. Le parlementaire aurait alors « imité » le geste en disant : « ce n’est pas possible ».

La représentante du RN et ancienne candidate à l’élection présidentielle française, Marine Le Pen, a demandé la sanction de la députée, niant la version qu’elle dit avoir été inventée.

L’Assemblée n’a pas trouvé d’image pour étayer la version de Rebeyrotte. Dans ce cas, les deux députés auraient été sanctionnés, explique l’un des responsables de l’enquête sur l’incident.

L’extrême droite dément la version du représentant du gouvernement

Dans un communiqué publié, le député du parti au pouvoir a présenté ses excuses, affirmant avoir fait le geste « de stigmatiser un député RN ».

Dans le texte, Rebeyrotte écrit aussi qu’il « n’abandonnera jamais la lutte contre l’extrémisme et l’extrême droite, et la banalisation des valeurs xénophobes et haineuses, qui divisent l’Europe et la société française ».

Le parti d’extrême droite RN est parvenu à faire élire 89 députés lors des dernières élections législatives de juin. C’est la plus grande réussite de la légende dans l’histoire de France.

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.