Ils frapperont des camions avec une manipulation d’AdBlue avec des lasers. La ville belge a un plan intéressant

Les mesures prises par le gouvernement anversois pour réduire la pollution due au transport routier ne sont pas nouvelles. Depuis 2017, la ville dispose d’une zone à faibles émissions (LEZ). Cependant, les autorités ont également décidé de s’attaquer aux émissions de gaz d’échappement sur le contournement. Ils utiliseront pour cela la technologie laser, qui détecte à distance les véhicules avec un système SCR manipulé. Cette décision fait suite à une enquête de l’Agence flamande pour l’environnement (VMM), qui montre que 5 à 10 pour cent. camions en Flandre éteignent les convertisseurs catalytiques. Selon l’étude, un véhicule dont le système de réduction catalytique sélective est désactivé peut émettre autant d’oxydes d’azote que plus de 3 camions Euro V ou 15 voitures particulières conformes à la norme d’émissions Euro VI. Il convient de noter que le ring d’Anvers est emprunté par environ 25 000 personnes chaque jour. camions, c’est-à-dire même 2,5 mille d’entre eux peuvent émettre une quantité excessive de gaz d’échappement nocifs

La technologie qui sera utilisée à Anvers a été testée il y a trois ans. Il consiste en une lumière laser placée à côté ou au-dessus de la route, qui peut détecter la concentration de substances nocives émises par le véhicule, rapporte le portail belge newsblad.be.

Nous avons un budget de 600 000. euros pour acheter la technologie de télédétection l’année prochaine », déclare Tom Meeuws, conseiller municipal d’Anvers responsable de la protection de l’environnement.

« J’espère que nous lancerons le système de télédétection l’année prochaine. Des accords doivent encore être conclus avec les autorités sur qui et comment gérera le contournement. Idéalement, si un camion polluant est détecté, il est arrêté immédiatement et le chauffeur est verbalisé. Cette technologie permet également d’enregistrer une plaque d’immatriculation en la connectant à une caméra », ajoute Meeuws.

Nous vous rappelons que l’amende pour le traitement d’AdBlue en Belgique est de : 2,5 milliers d’euros plus le coût de la réparation du convertisseur catalytique dans l’atelier.

Madeline Favre

"Maven du bacon indépendant. Étudiant. Fan extrême de la culture pop. Joueur amateur. Organisateur. Praticien de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.