Intervention du procureur de la République pour la situation sur Attiki Odos

L’intervention de la justice a été provoquée par la détention de chauffeurs à Attiki Odos.

Par ordonnance du chef du parquet d’Athènes, Sotiria Papageorgakopoulou, une enquête préliminaire a été ordonnée, au cours de laquelle toute responsabilité sera recherchée pour le délit d’entrave aux transports.

Un peu plus tôt, lors du briefing d’urgence, le ministre de la Protection civile Chr. Stylianidis a déclaré que la société de gestion devrait être tenue responsable du chaos causé sur Attiki Odos avec des conducteurs coincés dans leurs véhicules pendant plus de cinq heures.

Attiki Odos était dans le chaos de la circulation depuis le matin, en particulier dans la partie de Peania à Metamorfosi dans les deux flux de circulation, ainsi qu’aux entrées de cette partie, car les fortes chutes de neige ont créé des kilomètres de files d’attente avec de nombreux conducteurs coincés dans leurs véhicules pendant plus de 5 heures. Près de Gerakas, des camions ont « sauté » la route à la verticale.

Dans une annonce publiée précédemment, la société qui gère Attiki Odos a déclaré ce qui suit :

Le mécanisme Attiki Odos est en alerte depuis samedi matin et pendant le mauvais temps « Elpida » pour maintenir l’autoroute ouverte malgré les conditions extrêmement défavorables.

Il est précisé que dans certaines parties de l’autoroute, en particulier dans la connexion du tunnel de Vrilissia avec la rocade d’Ymittos et dans la zone de Gerakas en aval d’Elefsina, d’intenses problèmes de circulation sont survenus en raison de véhicules immobilisés dus à une panne mécanique, peur ou expérience de conduite entraînant des embouteillages et de longues files d’attente. La circulation est dense dès le matin et rend le déneigement difficile, notamment compte tenu de la présence de camions et camions. Près de Gerakas, même des camions ont « plié » qui ont fermé la route verticalement dans les deux flux de circulation. Conséquence de cette situation, les canons à neige qui ne peuvent pas passer fonctionnent en marche arrière, ce qui retarde le passage, tandis que la neige qui continue de tomber exacerbe ces problèmes.

Sur les 70 km d’Attiki Odos, il y a 35 motoneiges soit une tous les deux kilomètres et il y a suffisamment de sel. Nous regrettons la situation qui s’est produite et les désagréments des chauffeurs, tout en notant que les péages restent ouverts sur décision de l’entreprise.

« Les chutes de neige dans la zone élargie se poursuivent en ce moment et puisque les prévisions du Service météorologique national devraient augmenter cet après-midi et demain mardi, il est conseillé aux automobilistes de porter une attention particulière et de porter obligatoirement des chaînes antidérapantes. »

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.