Kiosque à journaux « disparaît » dans un coin du centre-ville de Rio | Rio de Janeiro

Un marchand de journaux de la Rua Rodrigo Silva, à l’angle de la Rua da Assembleia, dans le centre de Rio, a « disparu ». Le propriétaire de la banque, João França, affirme que l’entreprise est consciente de ses obligations, mais la mairie a retiré le point.

« Ma famille a un kiosque depuis 100 ans. Et j’arrive au travail et mon kiosque n’est pas là. Information que le gouvernement de la ville a emporté avec eux. Il y en a deux autres dans la rue, mais l’orientation était de le sortir de ici. le mien tout légalisé† Le procès-verbal, qui expire le 30, a été payé hier. Le garçon est venu travailler et la banque n’est pas là, il a tout simplement disparu », a déclaré França.

La mairie de Rio dit que la banque… supprimé en raison d’une anomalie d’activité, car elle ne vendait pas principalement des journaux et des magazines. En effet, elle avait écopé d’une amende dès 2021 pour ce motif, en plus d’occuper irrégulièrement des espaces publics en plaçant des chaises et des tables pour promouvoir des événements.

La propriétaire de la banque dit qu’elle a été légalisée et en congé payé — Photo : Reproductie/TV Globo

L’argument révolte chez João França :

L’événement qui a fermé la rue vient du bar devant le stand† Mon stand n’a pas la structure pour promouvoir un tel événement, avec une pagode, avec une table étalée sur le trottoir. C’est un événement au bar, il y a des caméras dans la rue et vous pouvez le prouver », a-t-il déclaré.

« La banque n’a rien à voir avec cet événement, cette amende qu’ils réclament ne m’est jamais parvenue. Quant à la vente de boissons, sodas et biscuits, la mairie nous a libérés à cause de la technologie. Vie des journaux et magazines avec Internet, avec la technologie, c’est affamer ».

« Nous devions être avertis et nous n’avons été informés de rien, ils sont juste arrivés au hasard et ont tout arraché et nous ont causé des dégâts monstrueux. Maintenant [à tarde] libéré les marchandises dans l’entrepôt, et la banque ne s’est jamais présentée. Je veux juste mon point là-bas et ma bankroll en place », ajoute-t-il.

Madeline Favre

"Maven du bacon indépendant. Étudiant. Fan extrême de la culture pop. Joueur amateur. Organisateur. Praticien de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.