La Chambre commence à débattre du budget 2023 avec une estimation de 1,3 milliard de reais

Le conseil municipal de France a commencé à débattre du budget de la mairie pour l’année 2023 lors d’une audience publique le vendredi 19. Les propositions ont été remises par la mairie au conseil municipal dans le délai légalement fixé, le 29 juillet 2022. Des copies ont été distribuées aux conseillers et aux finances commission visée à l’art. 219 du règlement intérieur jusqu’au 5 août.

Guilherme Sato, comptable au service des finances de la Chambre des Francs, a expliqué que « la loi d’orientation budgétaire (LDO) comprend les objectifs et les priorités pour l’exercice suivant et l’élaboration de la loi de finances annuelle (LOA) qui détermine les ressources budgétaires pour chaque action dans le LDO. » Il a ajouté que le LDO est un lien entre le Plan Pluriannuel (PPA) et la Loi de Finances Annuelle (LOA).

Des données sur le budget de l’année prochaine ont également été présentées lors de l’audience, y compris les revenus estimés du conseil de 1,3 milliard de reais. En comparaison, les prévisions pour 2022 étaient légèrement supérieures à 1 milliard de reais.

En ce qui concerne la collecte, selon le document, l’impôt foncier territorial urbain (IPTU) apparaît comme l’une des principales sources de collecte dans la municipalité avec un montant estimé à 166 331 030,67 R$, avec une augmentation de 18,19% pour l’année 2023.

En termes de revenus différés, le total estimé s’élève à 405 849 309,59 BRL, soit une augmentation de 20,48 % par rapport à 2022. Le pic du transfert le plus important concerne la taxe sur la circulation des biens et des services (ICMS) avec 214 007 091,63 BRL.

Le document présente également certaines des actions et objectifs de la mairie pour l’année 2023, notamment l’allocation de ressources pour la diffusion culturelle, les sports communautaires, l’éducation de la petite enfance, l’enseignement primaire, l’action sociale, la santé, l’urbanisme et l’environnement.

Dans le domaine de la santé, les propositions de l’exécutif sont la construction du nouveau complexe NGA-16, l’acquisition de nouveaux équipements pour les UPA (50%), le renouvellement du parc (50%), le maintien des soins aux enfants et adolescents (100% ), augmentation des unités FHS (Family Health Strategy) aux points stratégiques (15 unités) et augmentation des procédures de soins primaires (750 000).

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.