La décision de la Russie a un effet d’entraînement sur les développements énergétiques

« Nous sommes face à face » avec la nouvelle dimension du problème et les développements très négatifs en Ukraine », a déclaré le porte-parole du gouvernement à ERT Giannis Oikonomou une tentative d’explication de la hausse des coûts de l’énergie pour les ménages et les entreprises. Se référant à la Russie et aux développements récents en Ukraine, M. Economou a souligné comment : Il s’agit d’une « violation directe du droit international et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine »† Cela provoque un domino de développements énergétiques et cela a laissé sa marque sur l’économie dans son ensemble, non seulement en Grèce, mais aussi en le reste de l’Europe


Lecteur Glomex (40599w16ki4e70hs, v-ci39cbck2d09)

Nous ne restons pas immobiles avec des augmentations de prix

Et comme il l’a dit, « nous essayons de le faire dès le premier instant, avec… tous moyens, dans le cadre de l’endurance nous et l’économie d’être du côté de la société. Les difficultés sont grandes

M. Economou a souligné que le gouvernement ne restait pas les bras croisés devant les difficultés successives auxquelles est confrontée la société grecque. « Ce que nous faisons est clair, pour nombre de nos concitoyens, elles ne semblent pas suffisantes. Néanmoins, nous procédons calmement et avec détermination. Nous avons aidé les gens et continuerons d’aider les gens dans le domaine de l’énergie.

Il a également évoqué les mesures visant à protéger les revenus des citoyens. « Nous ferons ce qui est possible du côté de la société, sans en même temps tout démonter et le processus de développement du pays pour affronter enfin ces crises successives qui tourmenter le monde entier

En réponse aux appels à la baisse des taxes sur les carburants, il a déclaré que les analyses des agents officiels ne montrent pas que le droit d’accise donnerait cette augmentation de la consommation qui compenserait ce manque à gagner pour l’État.

Nous avons une politique de soutien indirect du revenu


Il a ajouté que la situation est en effet très difficile. « Les gens traversent une période très difficile. Une crise après l’autre nous frappe. Beaucoup de choses semblent empirer. Nous sommes un tournant et une situation économique difficiles », a-t-il souligné.

« Nous avons une politique de soutien indirect des revenus. Nous soutenons énergiquement les augmentations massives auxquelles nous sommes tous confrontés dans l’électricité, des centaines de millions d’euros chaque mois qui réduisent l’empreinte des augmentations sur les entreprises et les ménages », a-t-il déclaré.

Se référant aux agriculteurs, M. Economou a déclaré qu’il examinerait les aides d’État plus de ce mois-ci.

Parlant de la contribution de solidarité, le porte-parole du gouvernement a souligné que le secteur privé ne paiera pas en 2022, ce qui a plusieurs conséquences positives.

« C’est notre intention il ne devrait pas y avoir de cotisation de solidarité avant 2023 « et avons des politiques ciblées pour soutenir les plus vulnérables, dans le cadre de notre préservation budgétaire », a-t-il ajouté.

Le flux de gaz naturel n’est pas directement menacé


Commentant la question ukrainienne, il a souligné que la principale préoccupation était le prix du carburant : « En ce qui concerne la sécurité d’approvisionnement du pays, nous devons être prêts à toute éventualité. Toutes les initiatives sont préparées de manière à ce qu’il n’y ait pas de problème d’approvisionnement. Le flux de gaz naturel vers le pays est en danger immédiat. Des provisions ont été constituées pour de nouvelles livraisons de GNL et pour le gaz d’Azerbaïdjan. Nous proposons également des centrales bi-combustibles pour produire de l’énergie à partir de gaz ou de pétrole. « De plus, la peur des prix demeure. »

Se référant à leur sort des expatriés à Marioupol et dans d’autres villes ukrainiennes, M. Economou a souligné que le gouvernement grec est prêt à tout moment à fournir toute assistance et assistance demandées.

Nous sommes alignés avec nos alliés en Ukraine


« Les développements sont désagréables. Nous devons tous partager très clairement la réaction de l’ensemble du monde occidental face à ces développements. En 2022, certaines personnes ne peuvent pas faire appel au pouvoir et essayer de réécrire l’histoire et de repeindre les cartes. Il est clair que notre pays est pleinement coordonné dans ce sens avec ses alliés de l’OTAN et ses partenaires de l’UE ».

Il a ajouté que la politique du gouvernement est justifiée car il a investi dans les armements pour renforcer le pouvoir de dissuasion du pays et pour investir dans des accords cruciaux avec les grandes puissances telles que les États-Unis et la France.

Actualités:



La fin de la phase d’urgence : retour à la normale pour les hôpitaux d’Attique


Un homme de 30 ans a été hospitalisé après une attaque armée à Thessalonique

Le cas des circuits Pastropia : Athènes est un cauchemar pour trois beautés cubaines


suis le protothema.gr sur Google Actualités et soyez le premier informé de toutes les nouveautés

Voir toutes les dernières nouvelles de la Grèce et du monde, au fur et à mesure, sur Protothema.gr

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.