la revue au monastère de Santa Chiara – Lavocedigenova.it

« Dans… la chanson d’une femme »† C’est le nom du concert qui sera organisé le vendredi 20 mai à 21h au Monastère de Santa Chiaradans le Mairie VIIIdans Ascension du haut Noce, coin via Lagustena. L’association organise ‘Chœur Brinella’† Nous sommes à la cinquième édition.

Le Chœur Brinella, présidé par Patrizia Bizzaric, est née en 1998 dans le but d’aborder et d’approfondir le répertoire choral pour voix féminines uniquement. Il tire son nom d’une cantate de Bépi De Marzi: divisé en quatre voix, il joue régulièrement a cappella, parfois accompagné d’instruments de musique. Le répertoire comprend des chansons d’inspiration populaire, des compositions de musique classique sacrée, des morceaux de musique pop, des bandes sonores de films. De nombreux concerts sont donnés dans des salles, théâtres et églises prestigieuses à l’occasion de revues chorales nationales et internationales, dont la cinquième édition du festival international ‘Churs et Montagne’qui a eu lieu en 2010 un Saint-Martin-Vesebie dans Francemais aussi le vingt-quatrième Festival de chorales de Casapinta (BI) en 2011 ; la Festival international Alta Pusteria en 2012 et 2016 ; là Revue de chœur par Levanto en 2012 et 2016. En 2014 l’association ‘Coro Brinella’ a participé à la dîme « Foire aux coraux » par Vérone et au neuvième Revue thématique d’automne à Venaria (JUSQU’À). En 2015, à l’invitation de deux chœurs vénitiens, il se produit dans l’auditorium du Telecom Italia Future Center à Venise† en 2016 c’était un Sorboloà la vingt et unième édition de ‘Corincanto’

Avec le soutien des collectivités locales, l’association organise régulièrement des revues chorales « Dans… la chanson d’une femme » Et « Le printemps en concert »† Le chœur est associé auacolAssociation du groupe choral ligure et à Feniarco† Le lieu du concert du vendredi est à nouveau le monastère de Santa Chiara, également parce qu’il est sur le point de proposer une ancienne prière.

Le ‘compagnon d’état’qui signifie en latin « La mère se tenait debout » est une prière, une séquence catholique du XIIIe siècle, traditionnellement attribuée au bienheureux Jacopone de Todic† C’est une méditation sur la souffrance de Mariemère de Jésuspendant la crucifixion et la la passion du Christ† Celui joué par Nicola Bonifacio LogriscinoCompositeur italien de 1698, est en mi bémol majeur pour soprano, alto, 2 violons et continuo.

L’initiative ‘In… female song’ est née dans le but de souligner le rôle central que jouent les femmes, en tant qu’artiste ou interprète, dans certains domaines souvent négligés de la production musicale populaire et cultivée. La structure ecclésiastique où se déroule le concert se trouve dans le quartier de San Martino.

Le monastère a été fondé le 20 novembre 1299. Il a été construit sur ordre de Monseigneur Tedisio Camillahaut prélat de la Curie romaine et aumônier de Pape Innocent IV† Dans son testament, le prélat avait exprimé le souhait qu’un monastère soit construit dans sa villa près de l’église de San Martino. Au départ, les sœurs cisterciennes y vivaient, mais elles ont été expulsées parce qu’elles avaient choisi une abbesse qui n’était pas acceptée par la famille Camilla. A l’intérieur, on peut encore voir des fresques de Domenico FiasellaLuca CambiasoGiovanni Battista CarloneGiuseppe PalmiericGiovanni Battista Rattic† Ils interprètent la soprano ‘Stabat Mater’ Pièces de Sofial’alto Camille Biragala choeur de brinelle et leKiosque Académiedirigé par Fabio France† Entrée libre et gratuite. Événement parrainé par la mairie VIII.

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.