La vague de chaleur à Paris révèle le manque d’arbres dans la ville – Época Negócios

Le manque d’arbres à Paris est évident avec la canicule (Photo : Shutterstock)

Alors qu’une troisième vague de chaleur a balayé la France cette semaine, la température émanant du tarmac à l’extérieur de l’Opéra Garnier à Paris a atteint 56 degrés Celsius sur le thermomètre de l’urbaniste Tangui Le Dantec. Il n’y avait pas d’ombre à proximité, car il n’y a pratiquement pas d’arbres à voir.

La place de l’Opéra est l’un des nombreux îlots de chaleur de la capitale française, caractérisée par le manque d’arbres qui rafraîchissent les villes en apportant de l’ombre, et est considérée comme une ligne de défense importante contre le changement climatique et les étés de plus en plus chauds.

A une minute à pied, à l’ombre du boulevard des Italiens bordé d’arbres, le thermomètre de Le Dantec indiquait 28 degrés Celsius.

« Il y a une brise tout de suite. Vous pouvez respirer », a déclaré Le Dantec, fondateur du groupe militant Aux Arbres Citoyens, qui s’oppose à l’abattage des arbres.

Paris est mal placé dans le classement mondial du couvert végétal des villes. Selon les données du World Cities Culture Forum, seuls 10 % de Paris sont constitués d’espaces verts tels que des parcs et jardins, contre Londres qui en compte 33 % et Oslo qui en compte 68 %.

Selon l’agence météorologique nationale Météo France, le mois dernier a été le mois de juillet le plus chaud jamais enregistré en France, et les températures exorbitantes soulignent la nécessité de renforcer les défenses naturelles de la capitale contre le réchauffement climatique.

BannièreUSP2 (Photo : BannièreUSP2)

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.