« La Voix de la Grèce » se modernise

ANNONCE

Ça sonne plus fort que jamais aujourd’hui « La Voix de la Grèce », avec son signal partout dans le monde et les émigrants grecs qui sont informés de différentes manières par ses émissions. La littérature montrant la fermeture de la « Voix de la Grèce » n’a rien à voir avec la réalité et ce qui circule à ce sujet est absolument convaincant et inexact. Après tout, ce qui se passe est exactement le contraire : « La Voix de la Grèce » a été modernisée, renforcée et renouvelée.

« The Voice of Greece » est actuellement diffusée par satellite en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et en Australie. Il est gratuit sur deux satellites en Europe (dans Hotbird -13°E et Hellas Sat 4 – 39°E) et en Afrique (Hellas Sat 3 – 39°), donc on peut l’entendre à Londres, Johannesburg, Odessa et Cape Town. En Australie et en Nouvelle-Zélande, c’est sur le satellite Intelsat19.

Conclusion, d’abord : jamais auparavant « The Voice of Greece » n’a été diffusé sur autant de satellites.

« La Voix de la Grèce » est diffusée par câble sur de nombreuses chaînes européennes. En France chez Free, en Suisse chez Swisscom, en Allemagne chez Deutsche Telekom.

Il est également diffusé en ligne dans le monde entier. Elle est incluse dans les forfaits de nombreuses plateformes de radio européennes et mondiales, telles que Deezer, TuneIn, Radioline, Phonostar, My tuner et peut être entendue dans tous les pays où la plateforme Deezer dispose de LiveRadio (USA, Brésil, Angleterre, Allemagne, France, Espagne, Israël Afrique), même dans les voitures.

Deuxième conclusion : jamais auparavant les Grecs de la diaspora n’ont eu cette opportunité. Ils ne pourraient jamais entendre pendant 24 heures habitent Radio grecque en Amérique ou au Brésil.

« The Voice of Greece » avec ERT World a récemment rejoint la plate-forme mondiale d’EON, NETTVPLUS et à la fin du mois, les Grecs la trouveront dans le monde entier avec ERT World. Il en va de même pour la plateforme ROKU.

LA ERT le mois prochain, ERTflix présentera international, une plateforme pour les expatriés grecs qui sera rejointe par ERT World live et « The Voice of Greece ».

À la fin du mois, l’application « Voice of Greece » sera également prête à être trouvée par tous sur Google Play et iTunes.

ERT a signé des accords avec des fournisseurs d’accès Internet par satellite sur les navires grecs et dans un proche avenir, les marins grecs écouteront gratuitement la « voix de la Grèce » où que se trouve le navire, depuis n’importe quel appareil, tablette, ordinateur, mobile et quand cela leur convient. .

Troisième conclusion : Jamais auparavant des millions d’expatriés et de travailleurs à l’étranger, nos marins et nos étudiants grecs, n’ont eu autant d’opportunités d’accéder instantanément à l’information, à la culture et au divertissement.

TRANSMISSION PAR ONDES COURTES

Regardons quelque chose en plus, pour lequel l’ignorance ou même la désinformation se développe également.

Les courts métrages du siècle dernier étaient une nécessité car il n’y avait pas d’autres moyens de se rendre à « La Voix de la Grèce » où il y avait des Grecs. Les immigrés grecs en Allemagne, par exemple, ont essayé d’écouter l’émission « Voice » sur la radio mondiale parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix. Aujourd’hui, au contraire, cela n’a aucun sens de chercher la fréquence de Voice sur les anciennes radios, puisqu’elles écoutent tout sur Internet, accèdent aux sites Web, regardent toutes les stations grecques, il existe de nombreuses radios grecques en FM, ont Deutsche Welle avec programme grec et peut être mis à jour et diverti quotidiennement par ERT World.

En bref, il n’y a aucune raison pour que les étudiants grecs recherchent les courts métrages alors qu’ils ont la possibilité d’écouter la « Voix de la Grèce » sur leur téléphone portable.

L’un après l’autre, la plupart des pays européens ont arrêté la transmission à courte distance et supprimé les installations depuis le début des années 2000, car la technologie était obsolète et économiquement non rentable. Ils estiment que la diffusion numérique et la diffusion sur Internet répondent pleinement à leurs besoins. Les pays européens qui ont aboli les shorts jusqu’à présent sont l’Allemagne, le Portugal, la Suisse, la Belgique, le Danemark, la Norvège, la Suède, les Pays-Bas, la Pologne, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, le Kosovo, la Bulgarie. Il en va de même pour la Russie, le Canada et l’Australie, qui maintiennent un profil bas pour les peuples autochtones vivant dans des régions éloignées.

Conséquence 4 : C’est un mythe que peu de pays européens ont arrêté la transmission en ondes courtes. C’est exactement le contraire qui se produit.

POURQUOI L’HOMÉOGÈNE GREC N’A PAS BESOIN DE ROCHES ?

La Grèce transmet à vitesse acquise, pendant de nombreuses heures et à grands frais, sans que personne ne puisse prouver que la transmission a bien lieu. Les seuls qui nous ont contactés et qui ont vraiment entendu parler des courts métrages sont des récepteurs radio amateurs de différents pays, qui nous envoient des lettres et demandent des cartes de confirmation d’audition.

Bref, nous ne venons pas en Australie. Il y a à bien des égards ERTWorld et « The Voice of Greece » à la fois via le câble et Internet, SBS a un bon département de radio grecque et SBS rediffuse notre principal journal télévisé tous les jours à 10 heures.

Dans Amérique et Canada ils nous écoutent en ligne et via des plateformes câblées. Dans L’Europe  Nous sommes sur tous les satellites avec ERTWorld et la « Voix de la Grèce », sur les réseaux câblés et les plateformes. Afrique du Sud nous sommes satellites via HellasSat et sur des plateformes numériques, de même en Afrique du Nord† Dans Ukraine et en Russie ils nous écoutent en ligne et nous ne pouvons pas toucher aux courts métrages aujourd’hui de toute façon.

Ce sont les principaux endroits où vit la plupart de la communauté grecque et les petits ne semblent pas en avoir besoin. Ce n’est pas une fin en soi d’écouter quand il y a de l’information et du divertissement par d’autres moyens.

Les expatriés grecs, qui ne sont pas 14 millions, comme les annonces des syndicats déforment et reproduisent les interrogations des partis, savent écouter la « Voix de la Grèce », communiquer et intervenir sur une radio, qui veut devenir la « Voix de la diaspora grecque, leur propre voix.

LA VÉRITÉ SUR NOTRE MARINE

Les marins grecs, le point principal, ne sont pas concernés par la situation actuelle. La direction de transmission ne concerne que quelques navires, qui peuvent se déplacer dans la latitude et la longitude spécifiques que nous envoyons. Le but est que les marins puissent écouter où que se trouve le navire et cette possibilité n’a jamais existé. Même lorsque tous les émetteurs Avlida étaient opérationnels, la transmission vers l’Amérique, l’Australie et l’Afrique ne durait que deux heures par jour.

Il existe une possibilité via Internet par satellite et nous devons en faire usage. Nous avons pris contact avec des entreprises qui fournissent l’Internet par satellite aux navires et avons essayé des moyens de transférer le programme « Voice of Greece » aux navires grecs. L’expérience des tests effectués sur les navires a montré que les marins étaient enthousiastes, car ils avaient le sentiment de suivre l’évolution, d’être informés et divertis gratuitement. Avec le court, ils captent très difficilement un signal perdu et retrouvé, à des moments où souvent ils ne l’entendent pas.

Nous voulons assurer à tous les marins que nous sommes opérationnels et nous ferons tout notre possible pour entendre la « voix de la Grèce » sur les navires grecs partout, où qu’ils soient, gratuitement. Nous voulons qu’ils soient informés, divertis et qu’ils aient un contact quotidien avec la patrie.

LA MISE À NIVEAU « VOIX DE LA GRÈCE »

Le souci d’ERT est de créer les conditions permettant aux Grecs de l’étranger d’entendre la « voix de la Grèce » et de voir ERT World partout. Sans dogmatisme et en utilisant les grandes possibilités qu’offrent les technologies modernes.

La Voix de la Grèce « est une radio avec une histoire de huit décennies qui a été renouvelée, modernisée technologiquement, renforcée par des ressources humaines, conservant sa tradition et sa personnalité polyphonique et est toujours le pont qui unit les émigrants grecs à la patrie.

Le nouveau programme de « Voice of Greece » s’enrichit d’une émission quotidienne sur l’histoire de la chanson grecque en anglais, intitulée « Greek Music Express ». Le spectacle s’adresse aux Grecs de 3ème et 4ème génération à l’étranger qui ne parlent pas bien notre langue, ainsi qu’aux étrangers qui aiment la musique grecque. Il est agrémenté d’une émission horaire quotidienne pour les marins grecs intitulée « Good Seas ». Des émissions d’expatriés ont été ajoutées, ainsi qu’une émission horaire « Les Grecs d’Astoria » présentant des témoignages oraux des Grecs d’Amérique et leurs histoires d’expatriés.

LA ERT continuera à s’adresser d’une seule voix à 7 000 000 d’expatriés, d’étudiants grecs à l’étranger, de marins, de centaines de diplomates et de fonctionnaires des ambassades grecques. le « Voix de la Grèce ».

Costas Machairas

Directeur des Hellènes à l’étranger / ERT

Voir à partir de quels satellites le signal est diffusé « Voix de la Grèce » dans L’Europe  ici.
Voir à partir de quels satellites le signal est diffusé « Voix de la Grèce » dans Afrique ici.
Voir dont en ligne plates-formes le signal est envoyé « Voix de la Grèce » ici.

commentaires

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.