Lagogiannis « accroche » sa raquette

La décision de terminer sa carrière de pilote a été prise par Costas Lagogiannis.

L’un des plus grands noms du tennis de table grec avec une profondeur d’environ 25 ans, il se retire de l’action à l’âge de 41 ans alors que des engagements professionnels et familiaux accrus l’empêchent de progresser au niveau du championnat.

Athlète international à tous les niveaux de nos équipes nationales, athlète national dans toutes les compétitions et tous les âges, il a apporté une contribution inestimable au sport et à la reconnaissance universelle.

Il arrête parce qu’il pense avoir bouclé son cercle, mais il n’exclut pas qu’il reprenne une raquette à l’avenir, juste son passe-temps. Recordman des titres nationaux dans les championnats interclubs masculins avec 14, Lagogiannis portait le maillot de l’AEK depuis quelques années alors qu’il évoluait en France, tout en étant membre de l’équipe pré-nationale à la SEF jusqu’à cette saison.

« J’ARRÊTE SATISFAITE »

« Une telle décision ne doit pas être facile car l’entraînement quotidien, la participation à des compétitions et des compétitions font partie de ma vie. Cependant, je crois que j’ai terminé mon cycle et en plaisantant, je dirais que j’ai aussi fait des cercles … pour moi je veux dire, j’ai fait le parcours et je fais le plein sans y penser. Après tout, cette décision est à sens unique. Les obligations professionnelles sont maintenant très élevées et combinées avec le temps que je veux passer avec ma famille, il n’est pas possible de consacrer du temps à un entraînement bon et exigeant », a déclaré Costas Lagogiannis sur le site de l’EFOEPA, ajoutant : « J’avais en tête de continuer à concourir en Grèce et à l’étranger, sinon en remportant un championnat, du moins à un niveau qui correspond à mon actuel. Cependant, cette année a été vraiment difficile pour moi, j’ai mis beaucoup d’efforts pour la terminer et la décision a donc été prise de prendre ma retraite. J’arrête la compétition au tennis de table, à l’entraînement quotidien, mais permettez-moi de ne rien exclure pour l’avenir. « Peut-être que je peux jouer dans une catégorie inférieure car, à part un hobby, qui est devenu pour moi un métier, le ping-pong ne cesse jamais d’être un bon passe-temps, même s’il cesse d’être un métier. »

Né au Pirée le 15 avril 1981, Lagogiannis a commencé à jouer au tennis de table à l’âge de 8 ans dans les salles de l’Organisation sportive de Korydallos. Il dira même avec insistance : « Je n’aurais pas pris le ping-pong au sérieux si Efthymis Americanos, qui était alors l’entraîneur de l’organisation sportive où j’ai commencé à jouer, n’avait pas trouvé ma voie, et il conseillait et conseillait ses parents. J’ai dû prendre le sport au sérieux car il a vu que j’avais une attirance, un talent ».

Lagogiannis est entré dans l’histoire avec l’AS Pera Athinon, avec qui il a remporté 12 championnats de Grèce et 7 coupes de Grèce. En 2019 et 2020, il a célébré le titre A1 avec l’AEK. Il a également joué pour Telamonas Salamina, Iraklis Heraklion Attica et Panathinaikos. Par coïncidence, deux jours avant les barrages du championnat masculin A1, la nouvelle du départ d’un athlète est tombée, ce qui a laissé une trace indélébile dans le championnat.

À l’été 2001, il fait ses premiers pas à l’étranger et joue en Bundesliga 2 contre Elz. Il est resté une saison, est retourné en Grèce et quand à un moment donné il a pu jouer dans notre A1 et dans un championnat étranger, il était en France. Il a joué dans les catégories nationales avec les maillots d’Amikal Leg Sezer, Capel la Grant, Antibes et récemment Chartres.

Ils ont été constants dans nos équipes nationales dès leur plus jeune âge. Elle a participé à de nombreuses compétitions aux championnats d’Europe et du monde masculins et a fait ses débuts dans les meilleures épreuves aux championnats du monde de 2000 en Malaisie. Il a été assistant d’entraînement aux Jeux olympiques d’Athènes.

Il est devenu champion de Grèce en simple messieurs en 2001. Au total, il a récolté 13 médailles dans la compétition, tout en étant également champion de Grèce en simple junior en 1998 et en simple enfants en 1995. Il en a cinq de plus pour aller voir les titres nationaux chez les messieurs. en double et une en double dames, en plus bien sûr des nombreuses premières par équipe et en double dans les championnats d’âge.

Les deux médailles d’or de la Coupe Méditerranéenne de la Jeunesse en 2002, en double et par équipe, comptent parmi ses récompenses internationales les plus importantes. A son palmarès, il a encore une médaille de bronze en simple de la même épreuve, une médaille de bronze en simple, au Championnat Méditerranéen des Jeunes en 1998. Deuxième place en équipe de jeunes aux 1996 et 3 Jeux des Balkansla en double messieurs du Championnat des Balkans 2001.

Avec notre équipe nationale masculine, il a remporté, entre autres, le 8ela place au Championnat d’Europe 2011 et 1la place dans la division standard de la Ligue européenne la même année.

L’athlète polyvalent droitier a commencé à concourir avec les vétérans en 2022 et plus particulièrement Aktor dans le championnat POFEPA. Les premières de son équipe dans les compétitions par équipe d’Attica l’enverront à Loutraki le week-end prochain pour la finale par équipe au niveau national, mais il trouve également cette formation difficile à maintenir dans la nouvelle saison…

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.