Le Brésil compte désormais deux leaders mondiaux du parataekwondo

Le Brésil compte deux médaillés paralympiques au sommet de leur poids respectif dans le classement mondial de taekwondo, la fédération internationale du sport. Silvana Fernandes, de Paraíba, est en tête de la catégorie des moins de 57 kg dans la catégorie K44 (athlètes avec amputation unilatérale du coude au poignet), tandis que Nathan Torquato est en tête de la liste des combattants jusqu’à 63 kg, également en K44. La liste a été mise à jour mercredi (19) et publiée ce jeudi (20).

Jusqu’à l’année dernière, dans le classement mondial de taekwondo, il y avait six catégories K44 (trois par sexe) qui avaient lieu aux Jeux paralympiques de Tokyo (Japon) : jusqu’à 61 livres, jusqu’à 75 livres et plus de 75 livres pour les hommes ; jusqu’à 49 livres, jusqu’à 58 livres et plus de 58 livres chez les femmes. Du cycle de Paris (France), la classe dispose de dix pesos (cinq pour les hommes, cinq pour les femmes). Après les Jeux au Japon, les athlètes ont migré vers les nouvelles divisions, qui étaient déjà valables pour les Championnats du monde à Istanbul (Turquie) en décembre.

Championne du monde et médaillée de bronze à Tokyo, Silvana était à la troisième place dans la catégorie des moins de 58 kg. Dans la liste des nouveaux poids, la paraibana apparaît en pointe, devant la Turque Gamze Gurdal, qu’elle a battue en finale de la compétition à Istanbul et dans la bataille pour la troisième place paralympique.

« J’étais conscient que si j’obtenais la médaille d’or à Istanbul, je serais en tête du classement. J’ai donc également fixé cette médaille comme objectif en raison du classement. J’ai récolté beaucoup de fruits d’un travail acharné. augmentation de l’objectif et de la concentration pour cette saison, en pensant à Paris », a déclaré Silvana au site Internet de la Confédération brésilienne de taekwondo (CBTkd).

Nathan était déjà le meilleur combattant jusqu’à 61 kilos, poids avec lequel il a été médaillé d’or à Tokyo. Le São Paulo, bronze à la Coupe du monde et élu meilleur du monde en parataekwondo masculin en 2021, devance, désormais dans la catégorie des moins de 63 kg, le Mongol Bolor Ganbat, quadruple champion du monde.

Trois autres athlètes du Brésil – tous médaillés de bronze à la Coupe du monde – figurent dans les cinq premiers selon leurs poids respectifs. Debora Menezes, du Paraná, médaille d’argent à Tokyo, est deuxième dans la catégorie des plus de 65 kg et maintient sa position parmi les combattantes de plus de 58 kg. Cristhiane Nascimento, sixième dans la catégorie des moins de 58 kg, est troisième dans la liste des moins de 52 kg. Leyliane Ramos, d’Amapá, est également troisième dans la catégorie des moins de 65 kg. En 2021, elle était 12ème du classement des moins de 58 kilos.

« Le parataekwondo brésilien vit un moment merveilleux. Nous avons eu une année 2021 qui est entrée dans l’histoire, avec des résultats très expressifs et cela se reflète dans le classement mondial. Cela montre que le travail d’il y a des années porte ses fruits », s’est exulté l’entraîneur. de l’équipe brésilienne, Rodrigo Ferla, également sur le site CBTkd.

Les cinq médailles remportées à Istanbul (une d’or, une d’argent et trois de bronze) ont été à l’origine de la meilleure performance de l’histoire du pays dans une Coupe du monde de parataekwondo. Les trois lauriers (un de chaque couleur) aux Jeux paralympiques de Tokyo ont placé le Brésil en tête du tableau des résultats de la modalité, qui a été jouée aux Jeux pour la première fois.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.