Le centre hospitalier commence à payer sa dette à Vila Real.

En juin, il a été révélé que CHTMAD, dont le siège social est à Vila Real, avait une dette envers les pompiers du district d’environ « un million d’euros », marquant « les arriérés de paiement les plus longs au niveau national, à 11 mois ». ».

La Ligue portugaise des sapeurs-pompiers (LBP) a indiqué aujourd’hui que CHTMAD paiera aux associations humanitaires jusqu’à vendredi « tout ce qui est facturé pour 2021 ».

Selon la Ligue, le centre hospitalier va également « avancer une avance pour les trois premiers mois de 2022 sur la base de l’estimation pour la même période de 2021 ».

Cette solution est le fruit de réunions de travail entre le Conseil d’Administration du CHTMAD, la Fédération des Pompiers du District de Vila Real et la Ligue.

Et c’est aussi, selon Rui Lopes, président de la fédération de district, une « bonne nouvelle » pour les associations humanitaires.

Le responsable a déclaré à l’agence Lusa que le paiement des arriérés vient aider les entreprises qui traversent une période difficile financièrement.

C’est un processus, a-t-il ajouté, qui traîne en longueur depuis le début de la pandémie et qui s’est aggravé avec la hausse générale des prix, notamment du carburant.

«Pour les services de transport de patients non urgents que nous avons effectués, nous avons payé pour pouvoir les faire. Bien sûr, nous ne voulons pas faire de profit avec ce service, mais nous ne devons pas non plus subir de perte », a-t-il souligné.

Rui Lopes a même déclaré que certaines associations étaient dans une situation de quasi-casse où elles n’avaient pas d’argent pour payer ou même licencier des employés.

Il y a 26 brigades de pompiers dans les 14 municipalités du district de Vila Real.

Philbert Favager

"Analyste. Pionnier du Web. Accro à la bière. Adepte des réseaux sociaux. Communicateur. Passionné de voyages au charme subtil."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.