Le Maroc limoge son entraîneur trois mois avant la Coupe du monde au Qatar

Le Maroc a limogé son entraîneur de football, Vahid Halilhodzic, à peine trois mois avant que le pays ne dispute la Coupe du monde au Qatar.

L’annonce de la Fédération marocaine de football, jeudi, met fin à des mois de spéculations sur le sort de l’entraîneur franco-bosniaque, qui a désormais réussi l’exploit d’être limogé à trois reprises par des sélections nationales après sa qualification pour la Coupe du monde.

« Compte tenu des différences et des divergences de vues entre la Fédération royale marocaine de football et l’entraîneur Vahid Halilhodzic sur la meilleure façon de préparer l’équipe nationale de football pour la Coupe du monde 2022 du Qatar, les deux parties ont décidé de se séparer », a indiqué la fédération dans un communiqué. . .

Le possible départ d’Halilhodzic a fait l’objet de nombreuses spéculations depuis la mauvaise performance du Maroc en finale de la Coupe d’Afrique en janvier et, en particulier, sa querelle avec le milieu de terrain Hakim Ziyech.

L’année dernière, Halilhodzic, 69 ans, a accusé le joueur de Chelsea d’avoir simulé une blessure pour éviter de jouer des matches amicaux à mi-parcours et l’a exclu des éliminatoires de la Coupe du monde et de la Coupe des Nations.

Mais le président de la fédération, Fouzi Lekjaa, avait insisté lors des manifestations publiques pour le retour du milieu de terrain né aux Pays-Bas.

La manière brusque de Halilhodzic a été citée comme la raison de son départ de l’équipe nationale japonaise après avoir qualifié l’équipe pour la dernière Coupe du monde en Russie. Il a été licencié deux mois seulement avant le match de 2018.

Halilhodzic, qui a joué pour la Yougoslavie lors de la Coupe du monde 1982 et a ensuite été un attaquant à succès en France, a également été libéré de Côte d’Ivoire avant la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud et a remplacé Sven Goran Eriksson.

Il a mené l’Algérie à la Coupe du monde 2014 au Brésil, où il a frôlé une victoire surprise sur l’Allemagne en huitièmes de finale.

Julienne Rose

"Défenseur indépendant d'Internet. Passionné de café extrême. Passionné de culture pop. Gourou de la cuisine générale."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.