Le parti d’Emmanuel Macron veut inscrire le droit à l’avortement dans la constitution | France

Le parti du président français Emmanuel Macron, désormais connu sous le nom de Renaissance, a annoncé samedi qu’il présenterait un projet de loi visant à intégrer le droit à l’avortement dans la constitution française, à la suite de la décision controversée de la Cour suprême américaine de prononcer une peine de près d’un demi-siècle et que protégé ce droit aux États-Unis. La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a qualifié la décision de la Cour suprême des États-Unis d’annuler la décision du tribunal accordant le droit d’interrompre une grossesse de « revers majeur en termes de droits fondamentaux ».

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.