Le Portugal subit trois pertes au Championnat du monde ISA, mais conserve le top 3 du classement – Surf

Les premières victimes sont tombées le sixième et avant-dernier jour de l’événement à Huntington Beach, au Portugal. Dans l’une des journées les plus décisives de cette Coupe du monde ISA, l’équipe nationale a été coupée en deux après les éliminations de Frederico Morais, Guilherme Ribeiro et Kika Veselko, le trio déjà en repêchage. Ce n’était pas que de mauvaises nouvelles pour l’équipe portugaise, car Guilherme Fonseca, Teresa Bonvalot et Yolanda Hopkins ont réussi à rester parmi les rares surfeurs qui font encore une apparition dans le cadre principal. Quelque chose qui continue de donner au Portugal l’espoir de concourir pour des médailles, à la fois individuellement et collectivement, et place l’équipe du coin à la 3e place du classement pour l’instant, seulement derrière l’Australie et le pays hôte, les États-Unis.
L’épopée portugaise sur ce 6e en Californie a commencé de la meilleure des manières, avec Guilherme Fonseca s’affirmant comme la grande surprise de la compétition masculine. Le surfeur occidental doit encore surmonter un tour de plus et se placer dans le tour 6 du cadre principal, à seulement deux manches de la grande finale des médailles. Gui avait une compétition difficile devant lui, mais il a parfaitement géré la manche, ajoutant 12,07 points et n’étant battu que par le Japonais Kanoa Igarashi. Pour les barrages, suivirent Jadson Andre et Santiago Muniz, deux poids lourds du surf mondial. Au tour 6, qui se jouera vendredi prochain, Fonseca affrontera le Péruvien Lucca Mesinas et le Nord-Américain Kolohe Andino, tous deux surfeurs olympiques qui ont débuté la saison 2022 dans l’élite mondiale. Pourtant, Guilherme Fonseca, qui fait déjà partie des six derniers surfeurs coriaces du cadre principal masculin, a déjà prouvé que rien n’est impossible à Huntington Beach. L’équipe féminine a suivi. Même sans remporter leurs manches respectives, Teresa Bonvalot et Yolanda Hopkins ont réussi à s’assurer la 2e place et à se qualifier pour la cinquième manche du tableau principal féminin, où il ne reste que huit surfeuses. Dans la prochaine étape, Teresa et Yolanda seront ensemble dans la même manche, contre l’Australienne et Championne du Monde ISA en titre Sally Fitzgibbons et la Péruvienne et également Olympique Daniella Rosas. Comme Fonseca, ce duo n’est lui aussi qu’à deux manches de la grande finale, reste à savoir s’ils parviendront à faire prévaloir le jeu collectif lors de leur retour sur l’eau ce vendredi.

Cependant, le reste de l’équipe nationale boitait au repêchage. Lors d’une journée avec trois barrages pour les hommes, Guilherme Ribeiro et Frederico Morais ont été éliminés au premier tour. Ribeiro a été dépassé par l’Indonésien I Ketut Agus et le Costaricien Malakai Martinez, tandis que Kikas a perdu contre le Français Mihimana Braye et Josh Burke de la Barbade.

Différente était la performance de Kikas Veselko, qui a commencé par gagner au tour 5 et a finalement perdu au tour 6, terminant déjà la journée et de manière très peu glorieuse. Dans une manche où il a réalisé le meilleur score, avec 7,77 points, Kikas n’a eu besoin que de 2,06 points pour continuer. Cependant, il n’a pas pu obtenir une meilleure sauvegarde que 1 point, il a donc perdu la bataille contre l’Espagnole Nadia Erostarbe et la Française Vahine Fierro. Il a tout de même surclassé l’Américaine Zoe McDougall et la performance de cette Coupe du monde s’est terminée à la 17e place.

Après tout, le Portugal est actuellement à la 3e place du classement par équipe et également bien placé en termes de femmes dans la bataille pour une place à Paris 2024, où il est également troisième, derrière l’Australie et la France. L’équipe nationale est presque à 3980 points, ce qui garantit une petite avance sur la France et avec le Japon et le Brésil déjà à une certaine distance. Devant, avec 4 295 points, vient l’Australie et la solide équipe nord-américaine avec 4 490 points en tête.

Mais tout peut encore changer, à commencer par ce vendredi, où se retrouvent les finalistes de ces Coupes du monde ISA. Guilherme Fonseca, Teresa Bonvalot et Yolanda Hopkins seront tous en action dans un autre tour des cadres principaux et s’ils se surpassent à nouveau, ils ne participeront plus au voyage d’aujourd’hui car ils sont automatiquement qualifiés pour la dernière journée, qui se jouera. Samedi. S’ils perdent, ils devront continuer la bataille au repêchage, qui se déroulera sur deux manches ce vendredi. Aujourd’hui est également le jour de la traditionnelle Aloha Cup, à laquelle participera également le Portugal.

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.