Le rappeur de PLK sera poursuivi pour « violences volontaires » sur un policier municipal

Le rappeur efficace de 25 ans, originaire de la région parisienne, a été présenté mardi à l’acte d’accusation.
Le rappeur PLK, actuellement l’un des plus connus de France, est accusé d’avoir donné un coup de poing à un policier civil après un spectacle à La Grande-Motte (Hérault). Mathieu Pruski (de son vrai nom) sera assailli le 27 octobre pour cela et placé sous contrôle judiciaire à l’approche de la rencontre, a précisé l’acte d’accusation mardi 19 juillet. survenu le 18 juillet à La Grande-Motte, d’avoir participé à une guéguerre qui a propulsé la médiation de la police métropolitaine », a démontré dans un message adressé à l’AFP le juge public de Montpellier Fabrice Bélargent. « Alors que la police tentait d’isoler les héros, l’intimé a frappé un flic civil directement sur la tête », a ajouté la justice, déterminant que l’ITT (inadéquation totale au travail) du flic était d' »à un moment donné ». Le rappeur de 25 ans, originaire de la région parisienne, créateur de deux recueils fructueux ( Polak en 2018 et Enna en 2020) et dont les enregistrements ont agrégé un grand nombre de points de vue, a été présenté à l’interpellation mardi 19 juillet. Il est  » mis en examen pour brutalités opiniâtres n’ayant pas entraîné d’ITT de plus de huit jours sur le dépositaire d’expert public en récidive légitime », a déterminé Fabrice Bélargent.

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.