Le Tour du Portugal féminin revient, atteignant Anadia sur 273,4 km

La gagnante de la première édition, Raquel Queirós, sera absente.

La deuxième édition de la Volta a Portugal féminine revient de jeudi à dimanche avec un prologue suivi de trois étapes, reliant Loures à Anadia sur 273,4 kilomètres pour trouver la remplaçante de l’absente Raquel Queirós.

Après l’édition inaugurale, il s’agit d’un Tour plus diversifié géographiquement, « étendant » la région du Grand Lisbonne au centre et à Anadia, l’une des plaques tournantes du cyclisme national.

Le premier jour, un court prologue de 2 900 mètres suit le premier maillot jaune de la course, suivi d’une étape en ligne entre Vila Franca de Xira et Torres Vedras, le 17, sur 87,6 kilomètres.

Samedi 18, le peloton partira de Monte Redondo, à Leiria, en direction d’Ourém, où il arrivera après 78,1 kilomètres, et terminera sa mission dimanche avec l’étape « Queen », entre Aveiro et Anadia, sur 104,7 kilomètres.

Ce fragment sert également à montrer le circuit où se dérouleront les Championnats d’Europe des moins de 23 ans et juniors en juillet, qui déterminera le successeur de Raquel Queirós, la cycliste olympique qui a remporté l’édition révolutionnaire, en 2021.

Malgré les mêmes quatre jours de compétition qu’en 2021, cette année l’une des étapes sera « convertie » en prologue inaugural, entraînant également une réduction du « gâteau » global des prix en espèces.

Si l’édition inédite de la Volta avait un total de 6 900 euros à partager, selon le guide technique, le total de la deuxième année est fixé à 4 446 euros.

Le peloton comptera une centaine de coureurs avec 17 équipes, 10 nationales et sept étrangères – quatre espagnoles, dont la sélection catalane, deux britanniques et une française.

Sans Raquel Queirós pour défendre le titre, la numéro un est sur le dos de la jeune Sofia Gomes, âgée de seulement 18 ans, après avoir surpris le peloton en 2021 en terminant deuxième de la finale au général et première du classement des jeunes.

Maintenant qu’il fait partie de l’équipe espagnole de Massi Tactic, il pourra avoir d’autres responsabilités, se concentrant dans le peloton sur un mélange de cyclistes très expérimentés, comme Celina Carpinteiro (municipalité 5Quinas d’Albufeira-CDASJ), trois fois championne nationale à 42 ans, à la jeunesse de nombreux athlètes nés au 21ème siècle.

L’Espagnol Kiwi Atlántico Louriña a inscrit trois Portugais, avec Diana Pedrosa à l’honneur, tandis que Velo Performance amène Mariana Líbano et Vera Vilaça, quatrième en 2021, comme noms principaux, avec la présence d’une équipe junior portugaise de moins de 23 ans et de quatre éléments.

Lors de la présentation, le président de la Fédération portugaise de cyclisme (FPC), qui a pris en charge l’organisation de la plus grande course par étapes de l’équipe nationale féminine, a souligné « l’immense joie » au travail.

De plus, le Portugal a d’abord eu un Tour puis la France, qui n’inaugurera que cette année un Tour pour le peloton féminin, tandis que l’Espagne « attend » toujours, contrairement à l’Italie, qui accueille le Giro Rosa, la plus grande course par étapes du calendrier. †

« Le cyclisme féminin connaît une rénovation extraordinaire et nos équipes rêvent de cette course. Je pense que nous avons une course très intéressante ici, qui commence à Loures et se termine plus au nord, à Anadia », a déclaré Delmino Pereira.

Parcours du deuxième Tour du Portugal Féminin :

16 juin : Prologue, Loures – Loures, 2,9 km (IRC).

17 juin : 1ère étape, Vila Franca de Xira – Torres Vedras, 87,6 km.

18 juin : 2ème étape, Monte Redondo – Ourém, 78,1 km.

19 juin : 3ème étape, Aveiro – Anadia, 104,7 km.

Total : 273,4 km.

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.