Lelandais avoue le meurtre d’une fille d’origine portugaise en France

Maëlys de Araujo, huit ans, a été assassinée en 2017 lors d’une fête de mariage dans le sud-est de la France.

« Je veux vous présenter mes excuses, je veux dire que j’ai tué Maëlys, que je ne voulais pas la tuer et je vais expliquer tous les faits lors de cette audition », a déclaré le tueur connu à la famille de la Portugaise -descendante. ce matin au tribunal de Grenoble, où se déroule le procès.

La mort de Maëlys de Araujo a choqué la France en août 2017, lorsque la jeune fille a disparu d’un mariage familial dans la commune de Pont-de-Beauvoisin, où environ 200 invités étaient attendus. Quelques jours plus tard, Nordahl Lelandais est accusé d’enlèvement.

Ce n’est qu’en 2018 que l’accusé a avoué le crime et a conduit les autorités là où il avait laissé le corps de la jeune fille. L’accusé affirme avoir battu Maëlys de Araujo, la faisant mourir involontairement. Cependant, l’autopsie a révélé plusieurs coups mortels à la tête de l’enfant.

Alors qu’il enquêtait sur l’enlèvement et la mort de la descendante portugaise, Nordahl Lelandais a commencé à faire l’objet d’une enquête pour d’autres meurtres et disparitions autour de lui, ainsi que des allégations de pédopornographie et d’abus sexuels sur mineurs.

En mai 2021, il a été condamné à 20 ans de prison pour la mort d’Arthur Noye, 23 ans, survenue en avril 2017.

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.