Les Brésiliens font le show et remportent les principaux titres de l’Open de Macena à Praia do Francês, à Marechal Deodoro-AL

Le Brésil a fait son show ce samedi (6) dans l’arène remplie de deux mille personnes à Praia do Frances, à Marechal Deodoro-AL, lors de la dernière journée du tournoi BT 400, le plus important de l’Open de Macena. L’événement a enregistré un nombre record d’inscriptions : 1 680 athlètes dans les événements de la Fédération internationale de tennis/Confédération brésilienne de tennis.

Et encore une bonne nouvelle : le Brésil a remporté la coupe masculine, avec Santos Allan Oliveira, 9e, et Thales Santos, 10e mondial. Dans la coupe féminine, Sophia Chow de São Paulo est allée à l’Italienne Flaminia Daina.

La finale a été précédée d’un hommage à la ville du maréchal Deodoro – qui a eu 431 ans ce vendredi (5) – avec le groupe de l’Orchestre philharmonique de la ville, qui s’est produit devant 2 000 personnes et a également joué l’hymne national.

Sophia Chow, 13e mondiale, et l’Italienne Flaminia Daina, 7e, ont remporté le titre en battant nul autre que le principal duo favori des Italiennes Nicole Nobile (3e) et Sofia Cimatti (5e), ​​d’un 4/4 de tour. 6/4 et 10/3 environ deux heures avant le départ. En demi-finale, elles avaient battu le duo composé de la n°1 brésilienne Rafaella Müller (4e) et de la vénézuélienne Patricia Diaz, 6e du classement.

Sophia a remporté son plus grand titre de carrière et est devenue la reine d’Alagoas. Elle avait soulevé la coupe de la première édition de l’Open de Macena, qui s’est tenue l’année dernière à Praia da Pajuçara, à Maceió-AL. Pour cet exploit, elle entre pour la première fois dans le top 10 du classement.

« C’était une émotion. Je voulais remercier les fans et tous ceux qui ont applaudi à distance, cela a certainement aidé. Remercier mon partenaire qui a été incroyable. Entrer dans le top 10 à chaque match est un jeu pour donner le meilleur de nous-mêmes, le résultat d’un travail, Je suis très content », a déclaré le Brésilien.

« Je n’ai pas de mots, j’ai peur de me réveiller, on vit mais on rêve, c’est incroyable. Ce que le Beach Tennis, ce sont des émotions énormes, c’est incroyable », a ajouté Daina, née à Rome mais qui vit à Rio de Janeiro depuis un an et une demie en janvier. Elle remporte son 57e trophée en carrière et son cinquième cette saison.

Julienne Rose

"Défenseur indépendant d'Internet. Passionné de café extrême. Passionné de culture pop. Gourou de la cuisine générale."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.