Les entreprises sanctionnées de la zone franche de Madère vont faire appel devant le tribunal — DNOTTICIAS.PT

Jornal de Negócios rapporte aujourd’hui que depuis que « le Portugal a perdu son appel devant la Cour européenne pour aide illégale dans la zone franche de Madère (ZFM) », les entreprises sanctionnées pour restituer l’argent « ne vont qu’à la CJUE »  » (Cour de justice de l’Union européenne Syndicat).

Selon l’article, bien que l’affaire ait été rejetée par ce tribunal, comme nous l’avons signalé en ligne et dans l’édition de, Aujourd’hui« Cela ne signifie pas que les entreprises renoncent à contester la décision de la Commission européenne (CE), devant les tribunaux nationaux et européens – avec des avocats plaidant pendant des années », ajoute-t-il.

Il est rappelé que « la contestation de l’affaire de la zone franche de Madère a connu hier un revers, après l’initiative de la Cour européenne », en fait, tous les scénarios indiquent un long chemin jusqu’à ce que la décision finale soit prise. Il s’agit du régime III, qui obligeait les entreprises qui demandaient des aides d’État à s’enregistrer dans la zone franche pour avoir leur activité principale dans la région autonome et était obligée de créer des emplois dans l’archipel, entre autres exigences que la CE comprend et qui n’étaient pas remplies.

Pas plus tard qu’hier, le président du gouvernement régional de Madère a déclaré que « le Portugal fera certainement appel » de la décision de la CJUE sur la zone franche, soulignant qu’il « a accepté les positions quelque peu extravagantes de la Commission européenne sur ce que l’on entend par l’internationalisation nécessaire ». des régions ultrapériphériques et de l’économie ».

Miguel Albuquerque a ajouté: « De notre point de vue, cela n’a aucun fondement, car cela va à l’encontre de l’esprit des aides d’État à la zone franche, à savoir l’internationalisation et la diversification des économies régionales ultrapériphériques. »

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.