Les travailleurs de Portway entament une grève de trois jours dans les aéroports

Les aéroports du Portugal et de Portway ont mis en garde jeudi contre de possibles perturbations pour 22 compagnies aériennes opérant dans les aéroports nationaux.

Dans une note publiée sur leurs sites internet, le gestionnaire de l’aéroport national, propriété de Vinci, et la société d’assistance en escale, du même groupe, ont publié une liste de « compagnies aériennes dont les vols pourraient être concernés par la grève déclenchée par un syndicat proclamé » dans le assistance au sol des compagnies aériennes.

Les compagnies concernées sont Aegean, Air Canada, Air Transat, American Airlines, Blue Air, Brussels, Cabo Verde Airlines, Easyjet, Euroatlantic, European Air Transport, Eurowings, Finnair, Flyone, Latam, Luxair, Swiftair, Transavia, Transavia France, Tunisair , Turkish Airlines, Volotea et Wizzair. Ces sociétés utilisent les services de Portway et il existe une autre société de manutention au Portugal, Groundforce.

Dans un communiqué jeudi matin, Portway a évoqué la possibilité de restrictions sur les aéroports nationaux à la suite de la grève, déplorant « les désagréments que cette situation va engendrer pour les passagers ».

Compte tenu de l’impact que la grève pourrait avoir sur les opérations aéroportuaires, la compagnie a également conseillé aux voyageurs de confirmer leurs vols auprès des compagnies aériennes avant de se rendre dans les aéroports, les références aux compagnies aériennes concernées par la grève étant mises à jour en permanence sur https://www. portway.pt/pt/media/noticias/.

Le syndicat et Portway ne sont pas parvenus à s’entendre sur la définition des services minimaux pour la grève, après avoir rencontré la Direction générale de l’emploi et des relations du travail (DGERT).

Cependant, Sintac a déclaré être conscient que les employés des agences d’intérim peuvent être qualifiés « d’expérience quasi nulle, ce qui pourrait mettre en péril la sécurité des vols ». Portway, à son tour, a déclaré qu’il « rejette fermement toute allégation de concessions ou d’installations d’exploitation ».

Cette semaine, Sintoc a également accusé le gouvernement d’avoir émis une injonction « violant le droit de grève » des travailleurs de Portway fournissant une assistance aux personnes à mobilité réduite dans les aéroports nationaux et demandant l’intervention de l’Autorité des conditions de travail (ACT) pour s’assurer que Portway « met en danger » les droits des travailleurs.

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.