L’histoire de l’acteur grec qui a conquis Hollywood

Première participation : samedi 22 janvier 2022, 11h22

Aujourd’hui marque le 29e anniversaire de la mort de l’acteur grec Telli Savalas. L’acteur légendaire aimait la Grèce et n’a jamais caché ses origines. Au contraire, il a fièrement déclaré qu’il était grec, même s’il est né aux États-Unis. Une preuve solide est le terme qu’il avait inventé pour son rôle dans « Kotzak », que son personnage serait λλη gréco-américain (Kotzakopoulos).

Dans une rare interview télévisée (avec Nasos Athanassiou) il avait dit : « Ne perdons pas la langue, ne perdons pas la religion, et cette fierté d’être Grecs. » Le sang ne devient pas de l’eau et l’hellénisme ne se perd jamais, ni l’amour de la terre. »

Voir la vidéo:

Telly Savalas est entré dans l’histoire du cinéma et de la télévision américains, principalement grâce à son rôle dans la série « Kotzak », qui a atteint le top 10 aux États-Unis dès sa première saison (1972-73). Sa marque de fabrique est la sucette et le look chauve, qu’il a choisi après un rôle qu’il a joué en 1965.

Telly Savalas a également eu une carrière remarquable au cinéma, étant nominée pour un Oscar en 1963 pour le meilleur acteur dans un second rôle pour son rôle dans « Le prisonnier de guerre d’Alcatraz ».

Aristote Savalas est né le 21 janvier 1922 à New York, deuxième des cinq enfants nés du restaurant Nikolaos Savalas (1883-1948) et Christina Kapsali (1904-1988). Ses deux parents étaient originaires de Laconie.

Récompensé pour son travail pendant la Seconde Guerre mondiale, il a étudié la production radiophonique et télévisuelle dans une école de l’armée et a obtenu un diplôme en psychologie de l’Université Columbia à New York. Il a d’abord travaillé pour l’agence de renseignement du département d’État américain, puis pour le département ABC News.

Il a près de 40 ans lorsqu’il se lance dans sa deuxième carrière, le cinéma, qui le rendra célèbre. En 1963, dans l’un de ses premiers films, il est nominé pour l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son rôle dans le drame biographique de John Frankenheimer « The Birdman of Alcatraz » (1962), avec Bart Lancaster.

En 1965, il incarne Ponce Pilate dans l’épopée religieuse de George Stevens « La plus grande histoire jamais racontée » sur la vie du Christ. Pour les nécessités de son rôle, Teli Savalas s’est rasé la tête, ce qui fait depuis lors partie intégrante de sa personnalité cinématographique et a contribué à sa popularité.

En 1969, il incarne le « méchant » Ernst Stavro Blofeld dans « Agent 007 : Au service secret de Sa Majesté », le seul film mettant en vedette la star de James Bond, George Lazenby.

Ses autres films incluent « Cape Fear » (1962), « Gengis Khan » (1965), « The Dirty Dozen » », 1967), « Pancho Villa » (« Pancho Villa ») et « Escape to Athens » (« Escape to Athènes », 1979).

La gloire de Teli Savalas est venue avec la série policière télévisée « Kojak » (« Kojak », 1973-1978), diffusée sur CBS. L’acteur gréco-américain a ramené la sucette – une partie intégrante du policier new-yorkais Theo Kozak, plus que son arme. Le frère de George Savalas (1924-1985) a également joué dans la série.

Vie privée

Savalas s’est marié trois fois. En 1948, après la mort de son père d’un cancer, il épousa sa camarade de classe, Kathrin Nikolaidis, et eut sa première fille, Christina, en 1950. Kathryn a demandé le divorce en 1957. Après son divorce et son retour dans la maison de sa mère, Savalas rencontrera l’enseignante du Garden City Theatre, Marilyn Garder. Ils se sont mariés en 1960 et ont eu deux filles. Penelope en 1961 et Candace en 1963. Elles divorcent en 1974. En janvier 1969, lors du tournage de Majesty’s Secret Service, Savalas rencontre l’actrice Sally Adams, avec qui il a un fils. , Nicholas Savalas, 1973. Savalas et Sally Adams ne se marieront et ne resteront ensemble qu’en décembre 1978. Au cours de la dernière saison de Kozak, il rencontre Julie Howland, une agence de voyage du Minnesota. Ils se sont mariés en 1984 et ont eu deux enfants, Christian et Ariana, et sont restés ensemble jusqu’à sa mort en 1994.

Teli Savalas est décédé le 22 janvier 1994 des complications d’un cancer de la prostate dans la suite de l’hôtel Sheraton à Universal City, en Californie, où il avait vécu les 20 dernières années de sa vie. Il était un habitué du bar de l’hôtel, qui porte son nom d’après celui de Telly.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.