L’inflation dans la zone euro atteindra 8,9 % en juillet. Le Portugal est en milieu de tableau – Conjuntura

L’inflation de la zone euro a de nouveau accéléré en juillet pour atteindre son plus haut niveau depuis la création de la monnaie unique, selon les données publiées par Eurostat ce vendredi.

Selon une rapide estimation de l’Office statistique européen, l’inflation – mesurée par l’indice harmonisé des prix à la consommation – était de 8,9 %, soit trois dixièmes au-dessus du taux d’inflation de juin (8,6 %). Ces évolutions ont exercé une pression encore plus forte sur la Banque centrale européenne pour qu’elle relève ses taux d’intérêt en septembre.

Si l’on regarde les principales composantes de l’inflation dans la zone euro, l’énergie devrait avoir enregistré 39,7% sur un an, contre 42,0% en juin, suivie par l’alimentation, l’alcool et le tabac (9,8%, contre 8,9% en juin). , les biens industriels hors énergie (4,5%, contre 4,3% en juin) et les services (3,7%, contre 3,4% en juin) », détaille Eurostat.

Le Portugal a enregistré un IPCH de 9,4 %, le plus élevé jamais enregistré et qui se situe au centre du tableau des pays à monnaie unique.

Selon l’estimation rapide d’Eurostat, l’Estonie aura le taux d’inflation le plus élevé des pays de la zone euro (22,7%), suivie de la Lettonie (21%) et de la Lituanie (20,8%). En revanche, Malte a le taux d’inflation le plus bas (6,5%), suivi de la France (6,8%) et de la Finlande (7,9%).

Cependant, en termes de variation (mensuelle), on observe un ralentissement de l’inflation dans quatre pays : la Grèce (-1,4%), le Luxembourg (-1,3%), l’Italie (-1,1%) et la Belgique (-0,6%). Au Portugal, l’inflation a enregistré une variation en chaîne de zéro (0,0%), c’est-à-dire qu’elle est restée stable.

(Actualité mise à jour à 10h40)

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.