Lucescu : « Gros match avec Marseille » – Football – Europa Conference League – PAOK

Explications pour son grand match PAOK avec le Marseille pour les quarts de finale de l’Europa Conference League faite lors de la conférence de presse de Rasvan Lucescuqui a fait référence à l’importance du match de jeudi, aux déclarations qu’il a faites après le match du « Velontrom », mais aussi à l’état psychologique de ses joueurs.

Lutsescu a déclaré en détail :

Sur la façon dont il a préparé ses joueurs pour la partie psychologique :
« Dans la préparation, il n’y a rien de spécial. A un tel niveau, tout le monde a une énorme volonté, beaucoup de motivation et beaucoup d’émotions. C’est tout à fait normal quand on arrive à ce point d’un événement. Marseille est une très bonne équipe avec une bonne organisation et un excellent entraîneur « Nous devons avoir plus confiance dans le jeu, ce que nous avons fait en France en seconde période. »

Pour Milik et si l’absence de Marseille compte :
« Je ne pense pas que Marseille repose sur une seule joueuse. C’est une équipe de haut niveau et elle a une excellente organisation, avec des joueurs de qualité et beaucoup d’options. Je ne pense pas qu’elle continuera à se plaindre de son absence et de son manque de fraîcheur. Il a joué beaucoup de matchs comme nous cette année et il a l’expérience pour faire face à cette situation.

Pour ce que ce voyage en Europe laisse au PAOK et à lui-même cette année :
« C’est quelque chose de très beau, ce parcours. Il y a une énorme concurrence avec Marseille et même la soif de qualification est très forte. On a joué avec des équipes de différents pays cette année, avec des mentalités différentes et je pense que ces expériences dans ces matchs nous donnent nous a aidés à mieux nous comprendre et à comprendre comment nous voulons jouer. Dans ces courses, nous avons vécu de belles expériences pour la suite. Nous voulons que cette belle expérience continue après Marseille. Il faut faire preuve de détermination et de confiance en soi pour tout donner sur le terrain . Nous recevrons beaucoup d’aide de nos gens à Toumba »

Pour le fait qu’il n’y a pas de VAR dans le tournoi et les erreurs commises lors du premier match :
« Ce n’est pas seulement deux fautes. C’était trois, peut-être quatre. Dans la première phase de buts, c’était hors-jeu, alors que Payet aurait pu être cartonné pour une faute qu’il a commise en seconde période. Pour les arbitres, c’est plus difficile car la plupart des gens sont habitué à l’aide de la technologie. Il y a plus de pression sur l’arbitre, nous devons être encore plus concentrés pour éviter les erreurs. Notre objectif est d’obtenir la victoire et la qualification pour l’étape suivante, en espérant qu’il n’y ait pas d’interférence des arbitres « 

Son message au monde de l’équipe :
« Ils savent très bien quoi faire. Ils peuvent nous donner un énorme coup de pouce et nous attendons qu’ils mettent le feu au stade. Nous avons vu combien de rôles jouent le siège au niveau européen. Par exemple, le Paris Saint-Germain est venu contre le Real à Madrid, menait 0-1 mais revenait avec l’aide de la maison ‘

Pour sa déclaration en France pour les fans de Marseille :
« Les gens en France ont été choqués par ma déclaration, mais n’ont-ils pas été choqués par ce qui s’est passé plus tôt, pendant le match, à Marseille ? Marseille n’était pas organisé pour éviter les épisodes, le football est une belle chose et il n’y a pas d’épisodes. Il y avait des enfants , les familles sur le podium ; le PAOK passe pour la deuxième fois de son histoire à 8 heures et tout cela s’est passé. Il vaut mieux que les supporters marseillais ne viennent pas, dis-je, pour éviter de nouveaux épisodes. Avant de dire quoi que ce soit, faut » Ils comprennent en France que pendant deux jours le comportement des supporters marseillais n’a pas été ce qu’il aurait dû être. Ils préfèrent me reprocher d’avoir dit les bonnes choses. « Demain est un match important pour nous. Nous voulons montrer aux supporters marseillais que nous pouvons créer une bonne ambiance sans les problèmes que nous avons vus lors du premier match. »

Qu’elle soit spirituelle ou sportive pour le PAOK de répéter l’image de la seconde mi-temps en France :
« Il faut mettre la pression sur l’adversaire, pour gagner des ballons comme on l’a fait là-bas en deuxième mi-temps. Marseille a une grande qualité et peut causer des problèmes dans les espaces vides, on ne peut pas laisser d’espaces. En seconde mi-temps, on a joué avec de la personnalité et on se sont rapprochés de notre propre style. Dans le premier, nous avons eu plusieurs problèmes parce que nous avons facilement donné le ballon à l’adversaire.

Pour les attaques de Sampaoli avant le premier match et quelle est la dernière chose qu’il dira à ses joueurs avant d’entrer sur le terrain :
« Marseille reste le favori, car le jour du tirage au sort, c’est une très bonne équipe, même si trois jours plus tard, ils ont un match très difficile à Paris contre les trois meilleurs joueurs du monde, Messi, Neymar et Ebape. Nous avons notre Notre propre esprit, notre propre foi pour nous qualifier. Notre propre foi en nos chances, même si nous avons 1% ou 10%, nous allons tout donner jusqu’au bout pour la qualification. Nous jouons sur notre terrain, pour notre peuple et nous ferons ce que nous pourrons ».

Suivez bwinSPORT FM 94.6 Actualités de Google soyez le premier à connaître les dernières nouvelles de la Grèce et du monde.

Madeline Favre

"Maven du bacon indépendant. Étudiant. Fan extrême de la culture pop. Joueur amateur. Organisateur. Praticien de Twitter."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.