Macron pourrait en payer le prix

Le réseau électrique français est sous pression et la prochaine vague de froid pourrait être dévastatrice pour le pays, car les secteurs industriels à forte intensité énergétique pourraient faire face à des réductions importantes, selon un rapport publié par l’opérateur de réseau français Réseau de transport d’électricité (RTE).

RTE a déclaré qu’en raison du manque de production d’énergie éolienne et nucléaire, la prochaine vague de froid pourrait être contrainte de couper l’électricité aux entreprises énergivores pour stabiliser le réseau. Il y a aussi une chance qu’ils viennent panne d’électricité de mise en œuvre rotation diffuse pendant deux heures pour réduire l’effondrement du réseau pendant les pics de demande d’énergie.

La bonne nouvelle est que les modèles de prévision de Bloomberg pour la première moitié de janvier ne montrent pas de vague de froid imminente, mais l’hiver est encore loin.

« Sur la base des dernières prévisions de janvier, de tels événements météorologiques, y compris une vague de froid intense, semblent hautement improbables pour le début du mois et moins probables pour le reste du mois », a déclaré RTE. « Ainsi, le risque d’une coupure de courant est en principe exclu avant début janvier au moins. »

Même s’il y a désormais un peu plus de gaz naturel en abondance (et que l’approvisionnement devrait reprendre via Yamal), des tensions subsistent, aussi parce que la capacité de production d’électricité française a de toute façon été réduite et que la fermeture des centrales allemandes n’aide certainement pas.

Le réseau français reste donc sous pression, mais pas autant que la semaine dernière, lorsque les prix de l’électricité ont grimpé hier à leur plus haut niveau depuis 2009. Aujourd’hui, ils restent élevés, mais ont diminué de moitié.

Le problème avec la France, ou plutôt Macron, c’est qu’ils voteront en avril, sortant tout juste d’un hiver qui risque des coupures d’électricité au niveau de la production, mais aussi au niveau privé. Evidemment, cette question sera au centre des discussions politiques ces derniers mois, et Macron n’est pas dans une position optimale. La position de Macron est fragile, aussi parce qu’il ne dispose que d’une majorité très relative, environ 26 %, alors que la droite, bien que divisée, dispose toujours de près de 50 % de voix, réparties entre les trois candidats Pécresse, Le Pen et Zemmour.

31 décembre 2021

Macron, qui tient à suivre l’accord de Paris sur le climat, est considéré comme l’une des causes de la situation de crise. Il pourrait donc en supporter les ramifications politiques.



⇐

des fantômes

Soutenir ScenariEconomici.it

Parmi les médias de masse désormais parfaitement au fait des bulletins d'information du pouvoir, les scénarios économiques restent une voix qui présente des opinions libres et indépendantes.  Aidez-nous à grandir et à nous faire connaître, à la fois en partageant nos contenus et, si vous le souhaitez, en faisant un don.  Merci!

Afficher les commentaires

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.