Nikita Bellucci réprouve le mannequin imaginé par le site pornographique Jacquie et Michel

Un artiste qui reproche la brutalité qui bouillonne parfois dans le porno. Alors que la propriétaire du site Jacquie et Michel et 4 autres personnes ont été placées en garde à vue pour « agression » et « proxénétisme », Nikita Bellucci a raconté son expérience sur BFMTV.

« J’ai travaillé pour Jacquie et Michel en 2012. (…) Ce cameraman populaire, non mêlé à une foire, servait de l’alcool, et quand tout le monde était un peu sablé, allumait la caméra. Carrément au centre de cette scène, le chef m’a joué une suite sexuelle », donne du sens à l’animateur, qui garantit que le site ne peut pas se cacher derrière son statut de simple télédiffuseur, puisqu’il était au courant de cette circonstance actuelle. .

Néanmoins, elle n’utilisera pas l’expression « agression » pour décrire ce qui s’est passé avec elle, confiant que cela « a sa place chez elle ». « L’assentiment ne s’obtient pas avec un bidon d’alcool, que ce soit dans la vie confidentielle ou sur une zone de tournage. Bien plus terrible sur un lieu d’enregistrement où il faut avoir des règles », ajoute-t-elle.

« Nous essayons de faire de la pornographie morale présumée »
« Ils ont concocté un modèle de création avec des scènes achetées à bas prix. (…) Avec ce genre de coût, forcément il y aura des chars. Ils donneront tout ça pour travailler la zone de buvardage des surfaces, des petits chefs, qui ne sont que des chasseurs », elle enquête, donnant un sens au fait qu’il lui a fallu 10 ans pour comprendre ce qui lui était arrivé.

Elle précise qu’elle continue par affection son travail, et qu’elle n’a pas connu ce genre de conduite sur chacun des tournages. « Nous essayons de faire de la pornographie morale présumée », dit-elle. Néanmoins, Nikita Bellucci accepte qu’il est essentiel de la soutenir, donc les artistes qui se présentent dans ce climat sont plus attentifs lorsqu’ils finissent par vivre la même chose.

« Ce qu’on demande solidement à Jacquie et Michel, ce sont des expressions de remords. (…) Tout ce modèle qu’ils ont mis en place est actuellement absurde. Ils sont sous tutelle policière, pourtant il y aura il y a d’autres personnes qui continueront à travailler De plus, il y a d’autres personnes qui continuent à faire quelque chose comme ça. Crafted by equity va être extrêmement long, pourtant il faut que ça s’arrête », conclut l’animateur.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.