Paul Midy 19 voix devant Cédric Villani à l’Assemblée

Cédric Villani battu sur le fil dans la cinquième zone de l’Essonne, cette fois sous les nuances de Nupes
Le précédent nommé choisi sous la marque La République en marche en 2017, qui avait quitté la majeure partie en 2020, a été battu, dimanche 19 juin, avec 49,97 %, contre 50,03 % pour Paul Midy, le concurrent issu du camp officiel.
Sous de nouveaux tons, le délégué actif a été battu sur le fil. Cédric Villani, mis à contribution par l’Union populaire écologique et sociale nouvelle (Nupes) pour les courses administratives, a perdu le second tour des décisions réglementaires dans la cinquième locale de l’Essonne, face au concurrent d’Ensemble ! Paul Midy, avec 49,97%, contre 50,03% pour son rival.
Au tour principal, le bénéficiaire du prix Fields devançait son précédent compagnon « marcheur » de seulement 8 points (38,20 % contre 30,53 %), tandis que la relève du parti Les Républicains, Michel Bournat, se positionnait troisième ( 16,03%). Lors de la course politique officielle, dans cet électorat, le match a d’ailleurs été serré entre les candidats de gauche, qui avaient réuni 37,3 % des suffrages, contre 36,6 % pour Emmanuel Macron.

Dans les positions naturelles à partir de 2020 environ

En 2017, le mathématicien émérite était l’un des visages vedettes de la nouvelle ère des autorités choisies, apprenantes en matière législative, accédant aux sièges de l’Assemblée nationale. Le chercheur avait en tout cas rompu avec la majorité officielle en 2020, avec pour résultat éventuel de briguer la mairie de Paris comme anticonformiste face au concurrent apporté par La République en marche (LRM), Benjamin Griveaux, plus tard supplanté par Agnès. Buzyn.
Il est élu conseiller du XIVe arrondissement à la suite du bulletin de vote. Il se contente de ne pas arrêter les questions législatives, attisé par la défiance qu’il a suscitée dans la capitale.

Après avoir été écarté du parti officiel, Cédric Villani a dirigé la brise vers les puissances naturelles. Il participe, avec quelques confidents qui lui ont laissé la plus grande part, à la production d’un autre rassemblement à l’Assemblée nationale, au printemps 2020 – Ecologie Démocratie Solidarité -, disparu depuis faute d’individus adéquats. Il siège ainsi avec les représentants non rattachés.
Simultanément, le scolastique a rejoint le développement Génération Ecologie mis en place par Delphine Batho, dont il était le représentant à l’heure de l’essentiel naturel, à l’automne 2021. Il a ensuite fait pression pour Yannick Jadot à l’heure de la décision politique officielle, siégeant sur le rassemblement politique de la relève.

Son rival au second tour des décisions régulatrices, M. Villani l’a bien compris : à l’heure de la mission civile, en 2020, Paul Midy, venu de la droite, a conduit le lobby LRM à Paris. Il est depuis devenu général en chef du parti officiel.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.