Renault Scenic Vision Concept : dans une nouvelle ère

Renault a décidé de transformer le Scenic qui, comme tout le montre, abandonnera ses racines de monospace au profit d’un C-SUV dont la face invisible sera occupée par la technologie électrique pure. Selon les recommandations, le nouveau modèle apparaîtra en version de production en 2024.

D’ici là, Renault dévoile un modèle original baptisé Scenic Vision et signature du chef du design de la firme française Gilles Vidal. Il note que le concept sera « jusqu’à 90% similaire » à la version de production finale.

On n’en attend pas autant de la technologie du concept-car au niveau de la motorisation et bien entendu de l’habitacle du modèle qui respecte les règles d’impression comme l’exigent les usages du genre.

Au-delà de ses caractéristiques de conception, le Vision Concept s’engage à exprimer les intentions globales de développement durable de Renault. C’est exactement la raison d’être de 70% de matières premières recyclées et jusqu’à 90% des matériaux peuvent potentiellement être recyclés une fois que le modèle a terminé son cycle de vie.

Sur le côté invisible du prototype se trouve une vaste plate-forme technologique de pile à combustible. Ce ne sera bien sûr pas le cas dans la version de série puisqu’elle devrait utiliser la plateforme CMF-EV, l’architecture sur laquelle reposent déjà les Mégane E-Tech Electric et Nissan Ariya. Il est prévu d’abriter une batterie de 90 kWh, garantissant une autonomie de plus de 480 km.

Revenant au concept-car et à sa technologie de pointe, il utilise des piles à combustible en combinaison avec un moteur électrique monté à l’arrière produisant 218 ch. L’ensemble complète une batterie de 40 kWh, de technologie correspondante de Megane E-Tech, car la particularité de l’ensemble réside dans l’utilisation du moteur électrique et comme prolongateur d’autonomie, lorsque la batterie est vide.

La batterie peut être chargée à partir d’une prise murale ainsi que du système de pile à combustible de 15 kW monté à l’arrière du plancher. Ce dernier est alimenté par un réservoir d’hydrogène sous pression situé à l’avant et est plus léger que ceux utilisés dans les moteurs à hydrogène typiques car il coexiste avec les batteries.

L’entreprise française affirme que, à condition qu’il y ait un réseau d’approvisionnement adéquat, cet ensemble garantira une autonomie totale de plus de 800 km avec un approvisionnement en hydrogène de cinq minutes.

En termes de dimensions, le Vision Concept a une longueur de 4,49 mètres et un empattement de 2 835 mètres, offrant des espaces intérieurs généreux qui adoptent un design futuriste, comme l’exigent les coutumes du concept.

L’aménagement choisi est un quatre places tandis que 100% des matériaux sont des produits recyclés. Un point fort qui se démarque est l’utilisation de certaines surfaces de verre bicolores qui créent un effet arc-en-ciel selon l’angle d’où l’on regarde.

La barre de l’équipement est complétée par des éléments tels qu’un système de reconnaissance faciale qui est placé sur tous les sièges et reconnaît essentiellement les occupants, garantissant que les réglages qu’ils ont choisis pour les sièges sont restaurés, ainsi que le système de divertissement qui est divisé en quatre écrans adaptables aux préférences de chaque résident. Au total, la cabine contient 10 écrans de widgets pour configurer les capacités numériques.

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.