Sahel : Encore un soldat mort au Mali – 53 victimes au nombre de l’armée française

Un soldat français a été tué au combat samedi à Mali, lors d’une attaque au mortier contre le camp de la mission Barhan à Gao, a annoncé aujourd’hui la présidence française.

Le président Emmanuel Macron, « chargé d’émotion » par la nouvelle, a annoncé le décès du colonel Alexandre Marten, du 54e bataillon d’artillerie irlandais, et a réitéré la détermination de la France « à poursuivre sa lutte contre le terrorisme dans la région, aux côtés de ses partenaires ».

Marten est le 53e soldat français à mourir sahel depuis 2013. Mardi, quatre soldats français ont été blessés au Burkina Faso lorsqu’un engin explosif improvisé a explosé au passage de leur véhicule. En 2021, quatre Français ont été tués au Sahel, dont trois au combat et un dans un accident de voiture.

Lire aussi : Clarification définitive du ministère de la Défense – Aucune attention n’est portée et aucune décision n’a été prise d’envoyer une force au Sahel

Lire aussi : Qu’advient-il exactement de la présence militaire française au Sahel

Ministre des Affaires étrangères : la Grèce est solidaire du Mali et de la France

« Nous sommes profondément attristés par la nouvelle de la mort d’un soldat français qui a été tué lors d’une attaque contre une base militaire à Gao, au Mali », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Nous exprimons nos sincères condoléances à sa famille. « La Grèce est solidaire du Mali et de la France et soutient pleinement leurs efforts contre le terrorisme. »

Godard Fabien

"Twitter Practitioner. Alcohol Nerd. Music Enthusiast. Travel Expert. Troublemaker. Certified Creator."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.