Stefanos Kolokouris : Le chef du « supra parti » qui s’est « noyé » à Mati

Le 23 juillet 2018 était le jour où le cours de service du chef des pompiers, Stefanos Kolokouris, a été démobilisé par une décision de la KYSEA réunie jeudi matin sous le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis.

Le jour de la tragédie de Mati, M. Kolokouris était le commandant de l’EMAK, sans doute le service le plus important pour secourir les personnes dont la vie est menacée.

L’enquêteur chargé de l’affaire était la fronde, qui, se référant à M. Kolokouris, a noté : Au lieu de cela, il est resté de toutes ses forces sur la plage de Kineta, où il n’y avait aucun danger de mort, car l’évacuation dans la zone était déjà terminée. En restant à Kineta, Kolokouris a rendu inactifs le matériel vivant et l’équipement de sauvetage d’EMAK. »

Néanmoins, M. Kolokouris a non seulement vu la sortie du service d’incendie, mais a été promu pendant le mandat de deux gouvernements différents. Sous-lieutenant, il obtient deux points en 2018 et devient général de corps d’armée puis chef du PS. en février 2020.

Le résultat fut que M. Kolokouris a provoqué la colère et l’indignation des habitants de Mati qui ont perdu les leurs dans l’incendie. C’est parce qu’ils ont vu qu’un officier accusé d’être l’un des cadres – comme si de rien n’était – montait dans la hiérarchie. En août 2021, le grave dossier de Stefanos Kolokouris a même fait l’objet d’un affrontement entre le gouvernement et l’opposition officielle, avec des tirs de part et d’autre pour son développement, malgré les responsabilités dans le drame de Mati.

Deux mois après cet affrontement, le parquet a demandé le renvoi de 27 prévenus dans un procès pour homicide involontaire pour négligence sérielle d’un débiteur négligent et lésions corporelles pour négligence sérielle d’un débiteur négligent. Stefanos Kolokouris était l’un des 27 accusés.

Quant à la biographie de l’ancien chef des pompiers, il s’est enrôlé dans le corps en 1991 et est diplômé de l’école des officiers de l’académie des pompiers en 1995 avec le grade de sapeur-pompier.

Il a depuis été promu à tous les grades d’officier supérieur, avec cinq mentions élogieuses, un compliment, une mention honorable et six médailles/commémorations, dont la Croix d’or d’honneur, le général de brigade Phoenix et le général de brigade d’honneur.

Il a servi comme officier au 1er, 2e, 5e PS d’Athènes et dans 199-SEKYPS, avec les pompiers d’Aigio, avec les pompiers de Molaon, commandant de PY Megaron, instructeur à l’école des pompiers et à l’académie des pompiers. , mais la plupart des années, il a servi dans le 1er EMAK, occupant divers postes de responsabilité pendant un total de 18 ans, identifiant essentiellement son nom à ce service.

En mars 2014, il est promu au grade de chef d’état-major et nommé commandant du 1er EMAK. En février 2018, il est promu au grade de général de corps d’armée et nommé coordinateur commercial, basé au Pirée.

Il a participé à de nombreuses opérations, aussi bien des opérations de sauvetage que d’extinction d’incendies urbains et forestiers, comme les tremblements de terre d’Aigio en 1995, d’Athènes en 1999, du Maroc en 2003, mais aussi de Lesvos et de Kos en 2017. Il a participé à des opérations après l’avion. crash de HELLIOS à Grammatiko, Attique en 2005. Il était également présent lors des inondations à Mandra et N. Peramos en 2017, à Mantoudi et Prokopi à Eubée en 2018, tout en participant aux incendies à Kythira en 2017, à Kalamos et à Kinetta , mais aussi à Psachna, Eubée en 2018.

Après avoir été diplômé de l’Académie des pompiers, il a étudié à l’École de la protection civile de Vallabr, France en 2002, tout en fréquentant les écoles « Tactique des feux de forêt » et « Incidents avec armes de destruction massive » en 2003. En 2006 l’Ecole « Techniques de Sauvetage en Tunnel » en France, en 2008 l’Ecole « Sauvetage en Grotte » à la Société Hellénique de Spéléologie et l’Ecole « Gestion des Feux de Forêt » au Canada. En 2011, l’école « Gestion des incidents avec des armes de destruction massive », en 2018 l’école « Travail en hauteur à l’aide de cordes » et enfin, en 2012, il a fréquenté l’école de la sécurité nationale de la police hellénique. Il est né à Athènes en 1967 et est père de deux enfants.

Des nouvelles de la Grèce et du monde, au fur et à mesure, sur Newsbomb.gr.

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.