Taxis volants aux JO en France

Les Jeux olympiques de 2024 se tiendront à Paris et le gouvernement français cherche des moyens de réduire les embouteillages attendus dans les rues de la capitale française. Paris, comme la plupart des grandes villes, connaît de sérieux problèmes de circulation et compte tenu de la présence de millions de visiteurs dans la ville les jours de course, il est considéré comme certain que des conditions suffocantes se développeront sur le réseau routier de la capitale française.

Le gouvernement français et les autorités parisiennes cherchent des moyens de désengorger le trafic et envisagent sérieusement d’utiliser des taxis volants pour transporter les touristes et les résidents vers la ville pendant les Jeux. Ces dernières années, de nombreux prototypes de voitures particulières sont apparus, la plupart dans la catégorie eVTOL.

Il s’agit de véhicules électriques à décollage/atterrissage verticaux autonomes ou habités, idéaux pour une utilisation en milieu urbain. Ces véhicules peuvent transporter en moyenne 4 à 5 passagers, tandis que les nouveaux modèles présentés disposent d’une grande autonomie et peuvent effectuer des vols sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres. Dans ce cas, cela signifie que quelqu’un qui veut regarder les matchs à Paris peut choisir de rester dans une banlieue de la ville et voler vers le centre ou où il veut, facilement et rapidement avec des taxis.

Pour cela, des tests seront organisés à l’aéroport de Pontoise, situé dans le quartier de Cormeilles-en-Vexin, en banlieue parisienne, à 63 km de la capitale française. « Pontoise est idéale pour être la plate-forme d’essais d’une nouvelle façon de voler. » Ces essais permettront d’élargir la perspective sur l’utilisation de transports aériens innovants et respectueux de l’environnement à basse altitude inférieure à 300 mètres au-dessus du sol, une sélection de vols qui ont n’ont pas fait l’objet d’enquêtes jusqu’à présent », a déclaré Augustin de Romanet, consultant PDG d’Aéroports de Paris, l’agence qui gère les trois grands aéroports internationaux de Paris.

Comme on le sait, une trentaine d’entreprises qui fabriquent des véhicules volants pouvant être utilisés comme taxis aux Jeux olympiques de Paris participeront aux tests qui auront lieu. Pour que le plan se concrétise, les infrastructures nécessaires telles que les gares d’entrée et de sortie, appelées vertiports, devront être mises en place à Paris. Bien sûr, cela n’a aucun sens de l’utiliser une seule fois, alors si l’on décide d’utiliser les taxis volants à Paris pendant les JO, la capitale de la France sera la première en Europe à proposer ce service à ses habitants et visiteurs.

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.