Xenia France en quête d’affirmation de soi

Née à Candeias et élevée à Camaçari, la chanteuse Xenia França a quitté Bahia à l’âge de 17 ans et n’a pas eu la chance de visiter le Teatro Castro Alves. Eh bien, il entre dans l’espace avec style, se produisant pour ses compatriotes le 17 juin à 21 heures avec le spectacle de sortie de l’album Em Nome da Estrela – qui est arrivé sur les plateformes numériques ce vendredi (3).

Salvador sera l’une des premières villes à voir le beau record de Xenia en direct. « Je sais que je serai très émotif », résume le chanteur, qui fera ses débuts ce week-end à Sesc Pompeia avec le spectacle en SP. Xenia est dans un rythme intense de répétitions pour porter sur scène le son raffiné de l’album, qui passe par le jazz et le spirituel, mais a un caractère brésilien qui vient principalement des percussions.

Em Nome da Estrela est la deuxième œuvre solo de l’artiste et vient cinq ans après Xênia (2017), l’œuvre qui l’a projetée à l’échelle nationale et lui a valu deux nominations aux Grammy : Meilleur album pop contemporain et Meilleure chanson en portugais (avec Pra Que call me ?) . « J’ai travaillé intensivement sur lui pendant trois ans, il y a eu beaucoup de succès et de voyages, mais ensuite la pandémie est arrivée », résume-t-il.

L’arrêt lui a servi à mûrir ce qu’elle voulait avec le travail, à s’affirmer en tant que chanteuse et compositrice, consciente de son rôle d’interprète noire. « La chanson Renascer est un manifeste d’affirmation de soi », dit Xenia à propos de la chanson qui ouvre le disque et parle de guérir l’âme, de se retrouver au fond. Dans le prochain numéro, Interstellar, elle parle de l’adoration de son elã, de son passé et de son ori – le mot yoruba pour orixá personnel, continuez encore et encore.

Xênia signe six des neuf chansons du disque. Et il réenregistre Magia, de Djavan, et Futurível, de Gilberto Gil, chansons peu connues des deux artistes. Elle chante également une chanson de Luiza Lian (Dádiva) et fait un feat avec le rappeur Rico Dalasam (Já É).

Le nom de l’album a à voir avec cette recherche de soi. Xenia se souvient que cette étoile est aussi son nom de famille (Xenia Érica Estrela França) et dit qu’elle voulait honorer les ancêtres de sa famille. Mais il pense aussi à la présence humaine dans l’univers, au mystère qui nous entoure.

La production est signée par elle, Lourenço Rebetez et Pipo Pegoraro – également partenaires de l’album précédent. « Maintenant, je suis beaucoup plus moi-même, je me suis approprié bien plus que je ne voulais », dit Xenia, mettant l’accent, par exemple, sur le langage des percussions bahianaises, qui fait référence aux terreiros candomblés.

Les responsables des percussions sont Kainã do Jêje et Alysson Bruno (tous deux de l’Orkestra Rumpilezz) et Ricardo Braga, qui fait partie de son groupe. « J’ai eu la chance de vivre avec le maestro Letieres Leite, qui a développé une méthodologie pour ce langage percussif », souligne-t-il.

Bahia est encore présente sur l’album dans les trois intermèdes, courts morceaux pleins de mémoire et de symbolique : un enregistrement de la ialorixá Mãe Menininha do Gantois dans les années 1940 par le linguiste noir Lorenzo Turner ; une samba de roda du Recôncavo qui a ému sa grand-mère Margarida ; et un garçon de Pelourinho qui parle de la magie de son travail : « Il y aura toujours des références à l’endroit où je suis né dans mes œuvres ».

Dans le spectacle, elle est rejointe par les musiciens Fabio Leandro, Pipo Pegoraro, Ricardo Braga, Robinho Tavares, Daniel Pinheiro, Felipe Ribeiro, Estela et Eloísa Paixão. En plus du nouvel album, il y aura aussi des compositions du précédent.

MAINTENANCE

Spectacle : Au nom de la star

Quand : 17 juin, au Théâtre Castro Alves

Billets : de 20 R$ à 60 R$, en vente à la billetterie du TCA et à Sympla

João Bosco se produit au Théâtre Castro Alves (Photo : Marcos Hermes/Divulgation)

musique le week-end

João Bosco tiendra une présentation spéciale au Théâtre Castro Alves ce dimanche (5) à 20 heures: le chanteur, compositeur et guitariste présentera le spectacle Abricó-de-Macaco, qui célèbre ses 50 ans de carrière. La chanson titre, qui a remporté un Grammy pour la meilleure chanson, est une provocation sur le fruit tropical à peau dure en voie de disparition et présente un répertoire qui célèbre le meilleur du Brésil. Et cela va de Senhoras do Amazonas (le partenariat de João et Belchior) à Forró em Limoeiro (Jackson do Pandeiro), et bien sûr les classiques que nous aimons, comme Papel Machê, O Bêbado ao Equilibrista et Corsário ». : de R$50 à R$160, en vente à la billetterie du théâtre et au Sympla.

Fort de Barbalho – Le power trio Trinca de Paz se produira ce samedi (4), à 18 heures, à Galpão Wilson Melo, à Forte do Barbalho, la première de trois présentations pour le lancement de leur album du même nom – disponible sur les plateformes numériques. Composé d’Elinas, Lucas Diniz et Saulo Viana, le groupe apporte dans son son l’influence de la musique noire, du MPB au rap. Les 11 et 18, il y aura de nouvelles présentations. Libre.

promenade publique – L’espace accueillera le Festival des enfants de Bahia ce week-end, dans une édition spéciale de juin. L’événement est gratuit et propose des pièces de théâtre pour enfants, des spectacles, des concours, des plats typiques et des activités pour divertir toute la famille. Le programme aura lieu de 9h00 à 18h00 et le samedi (4), Tio Paulino (15h00) et Mundo Bita (17h00) seront au rendez-vous. Demain (5) il y aura Cannelle Fina (15h) et Cuillère de Pau (17h).

curuzu – Ce dimanche, à partir de 15h, Ilê Aiyê interprétera l’Arr’Aiyê dans la Senzala do Barro Preto. La fête a lieu pour célébrer le mois de juin et sa proximité avec São João. Les attractions sont forrozeiro Cicinho de Assis et sa fille July, les groupes Forró do ABC, Movimento do Beto et l’hôtesse Band’Aiyê, avec la collaboration du chanteur Jau. Billets : 100 R$ | 50 R$ et R$ et 180 R$|90 R$ (taxi).

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.