Donnarumma: « J’ai souffert de dualisme avec Navas, le but de Benzema était irrégulier »

Bien que ce ne soit pas la meilleure saison de sa carrière, Gianluigi a Donnarumma il peut encore fêter la victoire de son premier championnat de France.

Interrogé par France 24, le gardien a fait part de sa joie d’avoir remporté la Ligue 1 avec le Paris Saint-Germain.

« C’est beau, c’est mon premier titre de champion, je suis très content et c’est mon premier trophée avec le maillot du Paris Saint-Germain. Je suis très fier de faire partie d’un grand club très ambitieux qui vise toujours haut. »

Ce n’était pas un début facile, car c’était ma première fois hors d’Italie, dans un nouveau club, dans une nouvelle ville. Mais je sens une grande famille derrière moi. Ce n’était pas une saison facile, disons un 7. Je sais que je peux faire plus, je n’ai pas joué beaucoup de matchs, mais à moitié, ce n’était pas facile. »

Selon le gardien, le dualisme avec Keylor Navas a été rude, même si la relation avec son collègue est très bonne et il est sûr que certains malentendus ne se produiront plus l’an prochain.

« J’ai une excellente relation avec Keylor, on est deux bons gars, on comprend la situation, mais c’était difficile, et pour lui aussi, mais disons qu’on a bien fait, avec tout le groupe et surtout entre nous. Je pense que le club fera des choix. »

Donnarumma revendique l’erreur commise sur Karim Benzema a été gâché par une faute assez flagrante de l’attaquant français.

« Le but n’était pas valable, mais nous aurions pu mieux gérer le reste. Nous sommes très déçus, comme tous les fans, mais nous devons avancer, nous avons hâte de rejouer la Ligue des champions et d’essayer de la gagner. » . » †

Un but a coûté l’élimination du PSG de la Ligue des champions, un but qui a encore été dépassé cette année et est devenu une véritable malédiction pour le club parisien.

« L’obsession ne nous mène nulle part, nous devons juste rester calmes, faire ce que nous avons à faire, jouer au football, travailler et les résultats viendront. Une obsession excessive peut devenir une tension et cela ne nous mènera nulle part. Ce n’est pas facile, mais nous avons les moyens de gagner. »

A propos de l’échec de l’Italie à se qualifier pour la Coupe du monde, le gardien s’exprime en ces termes.

« C’était difficile, très difficile (soupir), les jours suivants ont été très difficiles, mais comme je viens de le dire, il n’y a pas de retour en arrière. Ce que nous avons fait en Championnat d’Europe restera dans l’histoire, nous avons réalisé quelque chose d’incroyable. « L’Italie doit aller à la Coupe du monde et malheureusement nous n’y sommes pas parvenus. Mais nous devons regarder vers l’avant et recommencer. »

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.