France : comment la guerre a affecté les librairies

Les ventes de livres en France ont chuté au cours du mois dernier. La baisse semble être due moins à la précision qu’au fait que les Français passent beaucoup de temps à écouter et à regarder les informations en provenance d’Ukraine. L’information constante crée de la saturation et influence les librairies. Dans le même temps, selon un rapport de magazine Μariane, il y a un intérêt croissant pour les livres sur l’histoire et la littérature russes et ukrainiennes. Alors que la plupart des librairies font état d’une baisse de 30% du lectorat depuis janvier dernier, la fédération des libraires indépendants, qui représente 403 petites librairies à travers la France, fait état d’une baisse globale de 4,3% en un mois et de 5,3% par rapport à février 2021.

Les manuels de sciences humaines affichent une baisse de 11% par rapport à février dernier et les manuels de police de 9,8%. En revanche, les ventes de livres d’auteurs ukrainiens, russes et géorgiens ont augmenté tant dans les librairies que dans les boutiques en ligne telles qu’Amazon et la Fnac. Parmi les best-sellers figurent les livres de la lauréate du prix Nobel biélorusse Svetlana Alexievitch en 2015, avec d’abord « La fin de l’homme rouge » puis « Tchernobyl » et « Les premiers soldats » ; les Français redécouvrent aussi le natif de Kiev Mikhaïl Boulgakov : les romans « Maître et Marguerite » et « Coeur de chien ». Irène Némirovsky, écrivaine ukrainienne d’origine juive et également née à Kiev, est décédée à Auschwitz : ses livres ont connu un grand succès en France et sont désormais recherchés par de nouveaux lecteurs. L’un des plus gros best-sellers est la « Suite française », qui a été traduite en 38 langues. Andrei Kurkov, qui n’a pas été traduit en Grèce, est également très populaire : Kurkov, connu pour son roman Le Pingouin, est né à Saint-Pétersbourg mais vit à Kiev depuis son enfance. Son dernier livre « Les Abeilles Grises » est sorti en français le 3 février. Le syndicat des libraires note que la guerre en Ukraine n’a pas affecté la vente de classiques russes tels que Tolstoï, Dostoïevski ou Gogol.

Livres sur le KGB, biographies de Poutine (« Vladimir Poutine – L’homme sans visage » de Masha Gessen, « Vladimir Poutine – Le nouveau tsar » de Steven Lee Myers, « L’hiver arrive » de Gary Kasparov, « In Mind » de Vladimir Poutine » de Michel Eltchaninoff) et des témoignages sur le régime russe. L’une des publications à venir est un livre de Mikhail Khodorkovsky sur « l’énigme russe », qui paraîtra d’abord en anglais.

Louvel Lucas

"Praticien de la bière primé. Étudiant sympathique. Communicateur passionné. Fanatique de l'alcool."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.