Hoopz Catanduva remporte la troisième place en compétition dans la ville de Franca

Au total, 14 équipes ont participé au tournoi de l’aube des «48 heures de basket-ball»; l’événement fait partie du tournoi international de basket-ball

Samedi et dimanche 23 et 24, Hoopz/Smelt Catanduva a remporté la troisième place du Tournoi Madrugada dans les ’48 heures de Basketball’, qui faisait partie du programme du Tournoi International de Basketball de la ville de Franca.

La structure de l’événement a été conçue pour favoriser l’engagement parmi la communauté, les équipes amateurs, les anciens athlètes, les équipes de jeunes et les partisans.

Ainsi, il y avait 14 équipes et environ 200 athlètes dans le gymnase Pedrocão pour participer au tournoi Madrugada, auquel Hoopz Catanduva a participé. Il y avait environ 35 matchs dans le championnat, menés de manière compacte, avec une durée plus courte.

Dans la première phase, les Catanduvenses ont disputé cinq matches et les ont tous remportés. Dans la phase finale, où seules les quatre équipes les mieux placées se trouvaient, le classement final a été déterminé. L’équipe de Catandú a terminé la compétition à la troisième place après avoir affronté Esporte Amador, Manoel 16, Atletics, Basquete Paulista, Rifaina et Rafas.

A son arrivée au tournoi, l’équipe Catanduvense a été reçue par Helinho Garcia, entraîneur du Franca Basquetebol Clube, actuel champion de la NBB (Novo Basquete Brasil).

« L’expérience a été l’une des meilleures que j’aie jamais vécues, tout comme dans le temple du basketball. Ici au Brésil, Franca est considérée comme la capitale du basket-ball, c’est là que vous avez une équipe super championne avec un entraîneur très respecté », a déclaré Joais Souza, également connu sous le nom de Pezao, athlète et coordinateur de Hoopz Catanduva.

Pour Hoopz, le but de participer à l’événement était de donner une reconnaissance à l’équipe, et c’est ce qu’ils ont obtenu. « On a réussi à attirer l’attention des gens qui étaient là, surtout les organisateurs, qui nous ont invités à revenir jouer les championnats municipaux et régionaux coordonnés par eux à cause de notre organisation et du basket qu’on y développait », raconte-t-il.

L’équipe souligne la nécessité pour les habitants de Catanduva de reconnaître le nombre d’athlètes de Catanduva qui s’efforcent de porter le nom de la ville dans le sport régional.

« Nous avons déjà réussi à ouvrir les portes du basket dans la région. Nous devons ouvrir les yeux des gens qui sont ici, à Catanduva. Nous avons besoin d’aide, de gens qui aiment ça et qui ont le même objectif que nous, pour aider les athlètes de la ville à aller de l’avant », souligne la coordonnatrice du Hoopz.

Julienne Rose

"Défenseur indépendant d'Internet. Passionné de café extrême. Passionné de culture pop. Gourou de la cuisine générale."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.