Jeux olympiques des sourds, la Luinese Cristina Gogna est prête à éduquer l’Italie au Brésil

Temps de lecture moyen : <1 minute

Cinq ans après la première participation à jeux olympiques sourdsles « Jeux olympiques des sourds »l’athlète lunaise Cristina Gogna est prêt à l’essayer marathon conclusion des jeux en cours au Brésil ces jours-ci.

« Power Puff Girl », comme tout le monde le sait, il a commencé à courir en 2000, d’abord pour télécharger ses pensées puis l’adrénaline, jusqu’à ce qu’il atteigne les premières compétitions en 2016, prenant non seulement une cinquième place aux jeux Samsun et une médaille de bronze européenne en 2019, mais entre autres, également un excellent résultat au White Marble Marathon de Marina di Carrara, en 2020.

Et demain, dimanche 15 mai, un Caxias do Sulle coureur de marathon inscrit à l’Atletica Verbano et maintenant un vétéran de la FSSI (Fédération des sports sourds d’Italie) tentera à nouveau de poursuivre le rêve d’une médaille olympique.

Pendant ce temps, les excellents résultats des Azzurri ont déjà fait grimper le nombre de médailles italiennes 19 médailles (4 or, 8 argent et 7 bronze), bien meilleurs que les résultats de Samsun et le meilleur résultat depuis 2005.

Mais Cristina Gogna n’est pas la seule athlète de Varèse à être présente aux Sourdlympiques, en plus d’elle il y a en fait aussi le volleyeur de Brenta Silvio Siviero: ce dernier a remporté hier avec ses coéquipiers de l’équipe nationale italienne la médaille de bronze en finale pour battre les troisième et quatrième places de la France.

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.